Après les universités, le vent de contestation contre la loi Pécresse sur l'autonomie des Universités gagne les lycées.
Dans le département, cinq lycées publics ont rejoint le mouvement : Avranches, Cherbourg, Granville, Mortain et St-Lô.
Blocages d'établissement, manifestations en ville, les lycéens réclament l'abrogation de cette loi qui risque de les pénaliser lors de leur entrée à l'Université.
De quoi s'agit-il?
Cet été, le Parlement a voté la loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités (LRU) présentée par la ministre de l'enseignement supérieur Valérie Pécresse.
La loi dite Pécresse vise à donner plus d'autonomie et de responsabilités aux Universités et à leurs dirigeants.
Par exemple, au niveau budgétaire, les Universités pourront recourir au financement privé (entreprises) et gérer librement de leurs biens (vente, location).
D'aucuns craignent que l'Etat, à terme, se désengage budgétairement.
L'ouverture au financement privé et des recettes publics moindre font craindre au moins deux risques majeurs pour les (futurs) étudiants.
La première, certaines filières peu en rapport avec l'activité marchande (histoire, psychologie, sociologie, ...) faute de financement pourraient faire les frais de cette réforme; les entreprises préférant soutenir financièrement les disciplines ayant des débouchés "économiques" (science, technologie, ...)
La deuxième, les frais d'inscription à l'Université pourraient augmenter en raison du moindre financement de l'Etat, non compensé par le secteur privé, et la concurrence prévisible entre Universités pour attirer les meilleurs et donc coûteux professeurs.
Pour les lycéens, pour certains futurs étudiants, la loi Pécresse siginifie une offre d'enseignement inégale et des frais de scolarité plus importants décourageant les plus démunis à entrer à l'Université.

Les lycéens et les étudiants par leur action arriveront-ils à faire abroger la loi ou en à faire modifier certains de ces éléments?
Nul doute que les tous prochains jours seront déterminants quant à l'issue du mouvement.


blocage du lycée Littré à Avranches
envoyé par francois50300