Les 9 et 16 mars prochain les français(es) seront une nouvelle fois rappelés aux urnes. Après les élections présidentielles et législatives de l'année dernière, scrutins qualifiés de nationaux, les échéances du printemps seront plus de proximité puisqu'il s'agit d'élire les représentants des communes et des cantons à travers les élections municipales et cantonales (seulement dans les cantons où le renouvèlement du conseiller général est prévu).

Initialement prévues en 2007, les élections municipales ont été repoussées par le gouvernement Fillon en mars 2008. Le report a été justifié par la crainte d'une abstention importante liée à la lassitude des français face à ces élections à répétition. Un autre facteur a aussi été avancé : celui d'une éventuelle déroute électorale aux municipales pour la majorité en place. Bien que locales, ces élections ont aussi un enjeu politique national. Au soir des deux tours chaque parti fera ses comptes : les voix obtenues, les villes conservées, gagnées ou perdues.
Ces élections peuvent sanctionner en bien ou en mal l'action du parti au pouvoir.
Or les réformes (augmentation du pouvoir d'achat, ...) engagées par le gouvernement ne pouvant techniquement pas produire tous leurs effets avant 2008, il était important pour le gouvernement de reporter ces élections municipales le plus tard possible, au printemps 2008.

A Avranches, les électeurs seront mobilisés sur les deux élections : municipale et cantonale; cela malgré l'élection d'un nouveau conseiller général Jean Andro en octobre dernier après la démission de son ancien titulaire le député-maire Guénhaël Huet.

A 7 semaines du 1er tour où en est-on?
A ce jour, la situation sur Avranches concernant les élections municipales est assez peu lisible. Nul ne sait le nombre de listes qui seront présentées : deux?, trois?
Pour information chaque liste doit comprendre 29 noms et être composée alternativement d'un candidat de chaque sexe (règle de parité hommes-femme).
Le maire sortant Guénhaël Huet a confirmé jeudi dernier lors de la présentation des voeux son intention de se représenter avec une liste renouvelée partiellement (un tiers).
Un conseiller du maire d'Avranches, Jean-Pierre Gouédard, candidat malheureux aux récentes élections cantonales et avocat, présenterait une liste concurrente sur laquelle pourraient figurer des conseillers de l'actuelle opposition municipale.
Des rumeurs font état d'une troisième liste emmenée soit par la gauche, soit par Jean-Louis Burgot, ancien candidat lui-aussi aux dernières élections cantonales; à moins que ces derniers rejoignent M. Gouédard sur une liste républicaine ou d'union. Difficile de savoir ...
D'aucuns reconnaissent qu'une troisième liste apporterait la mairie sur un plateau au maire sortant.

Les informations circulant autours des prochaines élections cantonales relèvent plus de l'officieux que de l'officiel.
Une chose est sure, l'actuel conseiller-général et maire de St Senier, Jean Andro se représente mais semble rencontrer quelques difficultés à trouver une colistière. Chose nouvelle, la loi impose dorénavant lors des élections cantonales un tandem ou "ticket" comprenant un(e) candidat(e) et un(e) suppléant(e) de sexe opposé.
Officieusement certains candidats d'octobre dernier pourraient se représenter : Thierry Pennec conseiller municipal d'opposition à Avranches et responsable du parti socialiste local, Gérard Bordin adjoint au maire d'Avranches et Jean-Louis Burgot professeur d'université.
Il est évoqué en ville la possibilité d'une candidature communiste ou d'extrème-gauche.

Devant toutes ces incertitudes et rumeurs, on ne devrait pas patienter trop longtemps pour que tout cela se décante.
Toute information pouvant éclairer la situation actuelle tant aux municipales qu'aux cantonales peut être adressée par courriel (cliquer sur le lien "contacter l'auteur" en haut à droite du blog)