Philippe_BAS"Je n'abandonnerais jamais tous ceux qui m'ont fait confiance ici dans le sud-Manche" affirmait Philippe Bas au lendemain de sa lourde défaite aux élections législatives en juin dernier face à Guénhaël Huet.
Le conseiller d'Etat, actuellement président du conseil d'Administration de l'Agence Nationale pour l'Accueil des Etrangers et des Migrations, pourrait tenir sa promesse et revenir très prochainement dans le département.

St_PoisPhilippe Bas serait candidat sur le canton de Saint-Pois, l'un des plus petits cantons de la circonscription voire du département en remplacement de Gérard Chénel conseiller général en exercice.

L'arrivée de Philippe Bas résidant actuellement à Paris, ancien secrétaire général de la présidence de la République et ancien ministre de la santé, comme simple conseiller général  d'un canton d'à peine 3.000 habitants semble peu crédible sauf si des perspectives politiques se présentent à lui.

Perspectives à court et moyen terme.

Depuis quelques semaines, de nombreuses rumeurs font état du départ de Jean-François Legrand de la présidence du Conseil Général de la Manche (cf. vidéo).
Président du Comité de préfiguration de la Haute autorité sur les Organismes Génétiquement Modifiés, il pourrait se voir confirmer à la tête de la structure, à moins qu'un marocain ne lui soit proposé lors d'un prochain remaniement ministériel.
D'ores et déjà, de nombreux conseillers généraux, tous de l'UMP, semblent convoiter la présidence de la collectivité territoriale. Citons entre autres :  Claude Halbeck,  Jean Bizet, Erick Beaufils, Gilles Quinquennel, Marc Lefèvre, François Brière, Bernard Tréhet, ...
Conflits et luttes fratricides en vue au sein de l'UMP départemental. A moins qu'un nouveau candidat extérieur, d'envergure national mettent tout le monde d'accord en briguant le poste. Ce sauveur appelé par des personnalités de l'UMP pourrait être Philippe Bas ...

Par ailleurs, il n'est impossible que Philippe Bas veuille reprendre sa revanche aux prochaines élections législatives dans 5 ans face à Guénhaël Huet. Ce dernier avait fait une grande partie de sa campagne sur le parachutage du ministre dans le sud-Manche. Argument inopérant avec la nouvelle assise élective locale comme conseiller général de St-Pois. Par ailleurs, président du Conseiller Général, Philippe Bas renforcerait son aura dans le sud-Manche.
Ce scénario doit faire frémir le député Guénhaël Huet, d'autant que sa réélection en mars à la mairie d'Avranches est loin d'être garantie. Député sans mairie,  Guénhaël Huet verrait sa position dans la circonscription extrêmement affaiblie.
Guénhaël Huet, un tantinet rancunier, a toujours déclaré qu'il s'opposerait à un éventuel retour de Philippe Bas sur son territoire. Que va-t-il faire? Présenter un(e) candidat(e) à sa solde sur le canton de St Pois pour contrer la candidature de Philippe Bas?
La mission sera difficile car Philippe Bas sait qu'il peut compter sur le soutien d'élus locaux, les maires Gérard Chénel, Louis Hamelin, ..., mais aussi de Franck Enouf délégué de circonscription UMP résidant sur le canton de St Pois.

Ces trois personnes précitées ont tous au moins un point commun, celui de participer à l'organisation de la manifestation la plus importante du département le festival les Papillons de Nuit qui se déroule sur la commune de St Laurent de Cuves.
On se rappelle lors de la dernière campagne des législatives une visite furtive du candidat Bas le 1er jour du festival juste avant l'ouverture des portes.
En cas de victoire aux cantonales, Philippe Bas se devra d'être plus présent sinon actif sur l'évènement à l'instar de son prédécesseur qui n'hésitait pas de donner un "coup de main" lors du montage et du démontage du site ...


vidéo : reportage de France 3 Basse-Normandie, édition du vendredi 25 janvier 2008 :


présidence CG 50 : départ de Legrand , retour de Bas
envoyé par francois50300