conseil_g_n_ralMême exercice de style que ce matin pour les municipales à Avranches.
Ma petite analyse en 30 minutes sur le premier tour des cantonales d'Avranches.
C'est parti.

Pour ce faire, rien ne vaut une petite étude comparée du premier tour entre les deux dernières élections cantonales : la partielle d'octobre 2007 et l'élection d'hier.
Elle va peut-être mieux faire comprendre la situation actuelle et les enjeux du second tour.

Petit rappel des candidatures.
L'élection d'octobre 2007 : 5 candidats : 3 de droite ou divers droite (Jean-Pierre Gouédard, Jean-Louis Burgot, Gérard Bordin), un sans étiquette (Jean Andro) et un de gauche (Thierry Pennec).
L'élection 2008 : 4 candidats : un de droite (Jean-Louis Burgot), un sans étiquette (Jean Andro), deux de gauche (Thierry Pennec et Catherine Achouri-Lepleux). 

rappel des caractéristiques des 1ers tours.
Si le nombre d'inscrits a peu évolué en 2008 par rapport à 2007 (+70), la participation d'hier par contre a doublé. Elle était à 34,77% en 2007 et 68,1% ce dimanche. Elle a bénéficié de la dynamique de l'élection municipale. Le nombre des bulletins blancs et nuls plus élevés ce dimanche qu'en 2007 (+297) s'explique par la plus forte mobilisation des électeurs aux urnes. La cause de ces votes peuvent être multiples [à développer].

Si cette participation en hausse a bénéficié logiquement à l'ensemble des électeurs présents en 2007 en nombre de voix, en observant de près les résultats, certain(s) candidat(s) ont en réalité peu progressé entre les deux scrutins.

100_7784Le grand gagnant de ce premier tour est sans conteste Jean Andro.
Il pulvérise son score d'octobre (1.090 voix) avec 4.051 voix (+297%) ce dimanche et 42,8% des suffrages exprimés.
Conseiller général sortant il profite de la « prime » au sortant.
Il bénéficie vraisemblablement des reports de voix de droite. De 3 candidats en 2007, il n'en reste qu'un seul en 2008 : Jean-Louis Burgot.
De nombreux  électeurs qui ont voté l'année passée pour un candidat de droite ne se sont pas reportés sur la candidature du professeur en pharmacie (explications plus loin). Ils ont voté en masse Jean Andro.

100_7782A l'inverse, Jean-Louis Burgot fait figure, à mon sens, de grand perdant de ce scrutin. Il augmente de 1.002 voix son score (1.867 voix) par rapport à 2007 (865 voix) (+ 23%). Il avait le soutien de Jean-Pierre Gouédard présent aux cantonales de 2007 avec 835 voix.
Si on additionne les deux scores de 2007 de ces personnalités : 1.700 voix,
soit 187 voix de gagner par rapport à l'année passée.
Jean-Louis Burgot a obtenu le report des voix de Gouédard sans bénéficier de la dynamique de la mobilisation électorale.
Son assise peu importante dans le canton et sa présence dans la liste adverse au maire sortant UMP (de droite) à Avranches ne lui a pas fait bénéficié de voix d'électeurs de droite qui ont porté leur suffrage, comme on a vu, au candidat Andro, voire Achouri-Lepleux.
C'est pourquoi, l'abandon du candidat Burgot semble inévitable pour le second tour.

A babord maintenant!
100_7783La surprise de la soirée est le score obtenu par la candidate divers gauche Catherine Achouri-Lepleux.
Pour une entrée dans les cantonales, c'est plutôt une réussite : 1.580 voix, soit 16,7% des suffrages exprimés et la possibilité  d'aller au second tour, ayant obtenu plus de 10% des inscrits (14.607).
Quelles peuvent être les explications?
J'en vois trois au moins.
- vote sanction contre le candidat PS Thierry Pennec qui n'a pas conduit une liste de gauche aux municipales à Avranches,
- vote des électrices pour une personne de même sexe (cf. la veille, c'était la journée internationale des femmes)
- vote des sympathisants de Guénhaël Huet sur son nom et non sur celui du candidat de droite Burgot, car figurant sur la liste adverse.

100_7781Le candidat socialiste Thierry Pennec améliore son score significativement par rapport à 2007. Il obtient 1.977 voix (20,9%), soit 982  supplémentaires par rapport à octobre (+93,6%).
Il arrive second du 1er tour du scrutin à presque 22 points derrière Jean Andro.
100_7972C'est pas gagné pour le second tour, même si la Catherine Achouri-Lepleux se retire au profit du candidat de gauche le mieux placé car au total, les voix des candidats de gauche ne représentent que 37,6% des suffrages exprimés.

Si vraisemblablement les deux candidats seront Jean Andro (SE) et Thierry Pennec (gauche), la grande inconnue sera la participation.
Les électeurs se déplaceront-ils aussi nombreux qu'au premier tour?
That 's the question.


sources :
résultats 1er tour de l'élection cantonale partielle 7 octobre 2007
résultats 1er tour de l'élection cantonale 9 mars 2008


100_7969carton rouge : le résultat définitif des cantonales n'a été connu officiellement qu'à 21h30! en raison de retards dans le transport des documents au QG de l'élection, salle Victor Hugo, à Avranches.
C'est pourquoi les résultats parus dans le quotidien Ouest-France de ce jour ne sont que partiels. Il manque une ou plusieurs communes (à vous de les trouver).
100_7986Cela, alors que le dépouillement était terminé de bonne heure dans ces communes.
Les résultats étaient connus, car transmis par téléphone, mais ce n'est pas le canal officiel.
Par respect au personnel de mairie qui est à l'oeuvre pendante toute la soirée et des candidats, faites en sorte que les résultats parviennent dans les délais raisonnables.