conseil_g_n_ralS'il y a un mandat qui est des plus précaires, c'est bien celui du président du Conseil Général. Il en est de même pour les vice-présidents et ceux des présidents de commissions. Encore qu'il faille relativiser pour le département de la Manche.

La faute au système de renouvèlement du Conseil Général.
Bien qu'élu pour 6 ans, la moitié du nombre des conseillers généraux est renouvelé tous les 3 ans
Dimanche dernier s'est clos le second tour des élections cantonales où 26 cantons sur les 52 étaient en jeu.
Ainsi à l'issu de chaque élection cantonales, tous les 3 ans, le président et les vice-présidents (au nombre de 14) doivent être réélus.

Si de nombreux départements ont basculé à gauche au soir du second tour (la Somme, l'Ain, l'Allier, les Deux-Sèvres, l'indre-et-Loire, le lot-et-Garonne, ...), dans la Manche, ce n'est pas la reprise par la gauche de deux cantons (la Haye-Pesnel et Cherbourg-Octeville) qui vont bousculer les lignes et changer le couleur politique du département. C'est le bleu horizon qui domine.
Le Conseil Général de la Manche (ci-après CG50) reste à droite. Et pour un bout de temps; le milieu rural, important dans le département, votant traditionnellement conservateur.

Les 52 sièges se répartissent politiquement de la manière suivante :

  • PS : 11
  • DVG : 4
  • MoDEM : 1
  • SE : 13
  • UMP : 12
  • DVD : 11

Après-demain, jeudi 19 mars, la nouvelle assemblée issue partiellement des élections de mars se retrouvera pour désigner son gouvernement (son président et ses vice-présidents, responsables de commissions)
Il est vraisemblable qu'il va y avoir du changement.

Avant ces élections quelle était la gouvernance du CG50?
Elle comprenait naturellement un président, en la personne de Jean-François Legrand, et 12 vice-présidents, alors que l'organigramme en prévoit 14.
L'explication est le non remplacement de deux vice-présidents qui ont quitté l'assemblée l'année passée. Tout d'abord le maire d'Avranches Guénhaël Huet qui a du abandonner son mandat de conseiller général du canton d'Avranches et une vice-présidence au CG50 suite à son élection aux législatives (loi cumul des mandats) et Jean-Claude Lemoine, conseiller général du canton de Tessy-sur-Vire et 1er vice-président du CG50,  qui est décédé le 4 octobre 2007.
Vous trouverez ci-après la composition de cette assemblée restreinte avant les élections du mois de mars.
Les différentes couleurs :

  • en noir : les conseillers généraux non renouvelés,
  • en vert : les conseillers généraux sortants et réélus (au premier ou second tour)
  • en rouge : les conseillers généraux sortants non réélus,
  • en bleu : le conseiller général sortant ne se représentant pas.

le président et les 12 vice-présidents :

  • Jean-François Le Grand, président du Conseiller général (conseiller général de Lessay) - Pdt 6ème Commission (Développement du territoire et prospective)
  • Claude Halbecq, 1er Vice-Pdt (conseiller général de Cerisy-la-Salle) - Pdt 1ère Commission (Economie),
  • Michel Ganné, 2e Vice-Président (conseiller général de Saint-Hilaire du Harcouët),
  • Rolande Brécy, 3e Vice-présidente  (conseillère général de Montebourg),
  • Hubert Guesdon, 4e Vice-Président (conseiller général de Barenton),
  • Gilles Quinquenel, 5e Vice-Pdt (conseiller général de Marigny) - Pdt 4ème Commission (Jeunesse et cadre de vie),
  • Albert Bazire, 6e Vice-président (conseiller général de Sourdeval),
  • Bernard Tréhet, 7e Vice-président (conseiller général de Brécey),
  • Erick Beaufils, 8e Vice-Pdt (conseiller général de Saint-Malo-de-la-Lande) - Pdt 2ème Commission (Infrastructures),
  • Jacqueline Chanoni, 9e Vice-Pdte (conseillère général de la-Haye-du Puits) - Pdte 5ème Commission (Affaires financières et administration générale),
  • Gérard Chenel, 10e Vice-Président  (conseiller général de Saint-Pois),
  • Marc Lefèvre, 11e Vice-Pdt (conseiller général de Sainte-Mère-l'Eglise) - Pdt 3ème Commission (Affaires sociales),
  • Jean Lemière, 12e Vice-Président  (conseiller général de Cherbourg-Octeville Nord-Ouest).

    source (fichier à télécharger en pdf) : normandieonline.com

Ce jeudi le CG50 va désigner Jean-François Legrand président de l'assemblée - pour un dernier mandat  - et devoir combler de nombreux postes : les deux manquants suite au départ de MM. Huet et Lemoine, les non réélections de MM. Ganné et Lemière et la cessation d'"activité" de M. Chenel, soit 5 sièges.
Il n'est pas exclu que d'autres vice-présidents en place ne conservent pas leur mandat.
Je pense à Albert Bazire, maire et conseiller général de Sourdeval (suppléant du député Guénhaël Huet) qui a bien savonné la planche au candidat aux législatives Philippe Bas dorénavant conseiller général de Saint-Pois en remplacement de M. Chenel.
Les conseillers généraux de droite (tendance UMP légitimiste) qui ont soutenu Philippe Bas dans cette campagne douloureuse des législatives redonneront-ils sur un plateau une vice-présidence au dissident d'alors Bazire?

Ainsi Philippe Bas est de retour sur les terres (bas-)normandes. Et a priori pour longtemps.
Attendu comme le messie. Pensez donc. Un ancien ministre et un ancien secrétaire général de l'Elysée (sous la présidence Chirac) élu dans la Manche, le département n'en avait encore jamais connu.
Un CV idéal pour de plus hautes ambitions, notamment la présidence à terme du CG50, ce qui éviterait au passage les inévitables querelles intestines et déchirements au sein de l'UMP que cette succession pourrait susciter.
Ancien ministre de la santé, Philippe Bas pourrait légitimement obtenir la commission des affaires sociales, poste le plus lourd budgétairement du CG50 avec au passage une vice-présidence.

Il va être amusant d'observer l'attitude de son adversaire d'antan Guénhaël Huet face à l'arrivée du «parachuté».
Lui qui s'est promis de tout faire pour empêcher Philippe Bas d'atterrir dans la circonscription a échoué dans cette tentative et devra composer avec son ennemi dans l'intérêt de la circonscription, de l'arrondissement, du sud-Manche.

Un dernier point sur notre conseiller général du canton d'Avranches, Jean Andro, tout frais réélu.
Il a déclaré dans le quotidien Ouest France vendredi 14 mars : « (...) je poserai ma candidature de vice-président. C'est important qu'Avranches ait un vice-président du Département comme l'a été Guénhaël Huet. Et il n'y a que moi qui peut l'être, puisque mon adversaire [Thierry Pennec, PS; ndlr] se situe dans l'opposition départementale».
En espérant que les conseillers généraux de la maison du département à Saint-Lô l'entendent ...

Dès leurs connaissances, les résultats des élections du gouvernement du CG50 seront publiés sur le blog.

En attendant une petite vidéo extraite du journal de France 3 Basse-Normandie de ce soir.
Au menu l'excellent reportage de Pauline Latrouitte sur Philippe Bas : l'accueil du nouveau conseiller général à la maison du département à Saint-Lô par Jean-François Legrand / l'interview de ce dernier ainsi que celui de Philippe Gosselin, député et patron de l'UMP 50 observant avec prudence l'arrivée du ministre et mettant en garde sur d'éventuels rivalités dans le sud-Manche.