IMGP1647A Avranches, la rue de Geole a pris des couleurs depuis quelques semaines.
La façade arrière du Scriptorial, musée des manuscrits du Mont-Saint-Michel a fait peau neuve.
Le mur de béton grisâtre tant décrié est dorénavant recouvert d'une lasure de couleur jaune et de lettrines médiévales.
Riverains et promeneurs peuvent apprécier le résultat. C'est une réussite.

Cependant, il est vraisemblable que les travaux de peinture sur le mur n'auraient jamais eu lieu sans la mobilisation des riverains et des habitants du quartier de la vieille-ville.

Très tôt les riverains de la rue de Geole, confortés par les réactions critiques des promeneurs, se sont interrogés sur la façade grise et triste de la façade arrière du Scriptorial.
Comment valoriser ce linéaire de béton?
crea5En novembre 2006, une proposition de trompe-l'oeil a été présentée à la municipalité pour habiller le mur et l'intégrer dans son environnement.
Dans la foulée un blog, qui finira par s'appeler avranches infos, fut créé pour présenter la proposition et suivre son avancée. (cf. rue de Geole, Scriptorial et trompe l'oeil)
Après bien des aléas, le projet des riverains ne fut pas retenu, mais une réflexion a été engagée par les élus sur ce sujet.
En juin dernier, la municipalité présenta en réunion publique les travaux de peinture qui seraient entrepris en septembre sur la façade : pose d'une lasure de couleur jaune pâle et de 5 lettrines géantes de style médiévale qui forment le mot LIBER, signifiant "livre" en latin.
Un point était discuté et critiqué, celui de la couleur orange des portes de sécurité qui contraste avec le projet. Présentée par les élus comme une exigence des sapeurs pompiers pour faciliter le repérage des issus de secours en cas d'intervention - ce qui s'avérait inexact après les avoir contacté -, elles devaient rester en l'état.
Finalement elles ont été repeintes pour se fondre avec l'ensemble. IMGP1388
La mise en peinture des portes même tardive - elle a été prise en septembre pendant des travaux - est une sage décision. Le statu quo aurait immanquablement fait l'objet  de polémiques. Il suffit pour s'en convaincre de regarder la photo à droite du rendu avec les portes oranges. Shocking!!!

Le revêtement mural et les lettrines vont ravir un très large public, riverains compris.
L'argumentaire développé à l'époque de la présentation du trompe l'oeil peut être repris dans son ensemble avec l'oeuvre mural :
« - Au niveau architectural, il [le trompe l'oeil] intégrerait le Scriptorial coté rue de Geole dans son environnement en lui donnant un aspect plus en rapport avec le coté historique du quartier.
- La représentation murale correspondrait avec la thématique médiévale du musée (manuscrits du Mont Saint Michel).
- Enfin le trompe-l’oeil ne serait pas sans susciter un intérêt touristique, contribuant à la valorisation du Scriptorial et au delà celle de la ville d'Avranches. »

IMGP1529Autre élément remarquable à voire rue de Geole est le bardage en tuiles de bois de châtaiginer d'un pignon d'une propriété faisant face au Scriptorial.
Pour être complet, la lasure initialement prévue coté rue de Geole va recouvrir les trois autres faces du Scriptorial, cachant ainsi le gris triste du bâtiment.

L'objectif des riverains atteint, ce billet clôt ainsi la catégorie rue de Geole, Scriptorial et trompe l'oeil de ce blog, qui lui continue. Naturellement.

 


Big-up pour les artisans de cette oeuvre. IMGP1493
L'entreprise de peinture Pichon-Leroy en charge de la lasure et l'entreprise lyonnaise Cité Création pour la réalisation des lettrines et textes sur le mur.

Une petite pensée aux envoyées spéciales de la société lyonnaise, Caroline Leblond et Sylvie Coulon (photo à droite) qui courant septembre ont animé la rue, répondu avec gentillesse aux demandes d'informations des uns et des autres et peint les dessins avec talent.