Jamais un chef de l'Etat français n'aura été aussi présent dans le département de la Manche en si peu de temps.
Après un déplacement mouvementé à Saint-Lô le 12 janvier 2009 dernier à l'origine du limogeage du préfet Jean Charbonniaud et du directeur de la sécurité publique Philippe Bourgade et d'une vive polémique la semaine dernière (cf. vidéos), le président Nicolas Sarkozy revient demain (vendredi 6 février) en terres normandes pour visiter le complexe électro-nucléaire de Flamanville.
Au programme, la visite du chantier de la première centrale de type EPR en France. Il devrait-être accompagné des ministres de l'économie Christine Lagarde, de l'environnement Jean-Louis Borloo et des présidents d'EDF, Pierre Gadonneix et d'AREVA, Anne Lauvergeon.

Un déplacement présidentiel sous le thème de la «politique de l'énergie» (nucléaire) et accessoirement de la promotion des centrales de type EPR, car après Flamanville Nicolas Sarkozy doit se rendre le même jour à Penly (76), site où a été décidée la semaine dernière la construction d'une seconde centrale EPR. 

Retour dans la Manche. Les remplaçants des hauts fonctionnaires sus-visés sont connus : Jean-Pierre Laflaquière à la tête de la préfecture et Eric Maudier à la direction de la sécurité publique.
Baptème du feu pour les nouveaux arrivés avec le déplacement du Chef de l'Etat à Flamanville.
La visite de Nicolas Sarkozy à Flamanville s'annonce sous très haute surveillance après la séquence de Saint-Lô. Des manifestations sont à prévoir : anti-nucléaires et anti-ligne THT «Cotentin-Maine», précaires ou chomeurs, ...
Un important dispositif policier devrait être mis en place autours de ce déplacement.

Le préfet Laflaquière devrait être absent à Flamanville. Après un bref passage à Saint-Lô en début de semaine, il a dû retourner en Guyane - où il était préfet - pour passer les consignes.


bio express du Préfet Jean-Pierre Laflaquière (source : http://normandie.france3.fr)

Jean-Pierre Laflaquière est né le 18 août 1947. Il arrive de Guyane où il a été nommé préfet le 19 juillet 2006.
Ancien élève de Saint-Cyr, titulaire d'un DESS de défense et d'un DEA d'optique et de traitement du signal, il a débuté sa carrière comme officier de l'armée active entre 1971 et 1991.
En décembre 1991 il devient responsable de l’observatoire national interministériel de sécurité routière au ministère de l’équipement.
C'est en 1992 qu'il fait son entrée dans la préfectorale, détaché au poste de sous-préfet hors classe, secrétaire général de la préfecture de Mayotte. Il ira ensuite dans le Nord, en Guadeloupe, en Loire-Atlantique, en Rhône-Alpes et enfin en Guyane avant d'être nommé en conseil des ministres dans la Manche le 29 janvier.


vidéos : la polémique après le limogeage du préfet Jean Charbonniaud et du directeur de la sécurité publique Pierre Bourgade

France 3 Basse-Normandie (édition du 12 janvier 2009) :

le Monde.fr "du rififi dans la Manche" télé-zapping


"Du rififi dans la Manche"
envoyé par lemondefr