Le sud Manche oublié par le plan de relance (26,5 milliards €) du gouvernement Fillon, le blog Avranches Infos le révélait le soir même de sa communication dans les détails (les 1000 projets), le 2 février.

Aucun investissement (auto)routier ne sera réalisé sur notre territoire.
Le contournement "est" d'Avranches (par l'A84) susceptible de désenclaver le Mortainais n'est pas programmé. De même les travaux sur la RN176 visant à contourner la commune de Précey et le village de Brée situé sur la commune de Tanis sont oubliés.

Dire que le plan de relance ne prévoit rien sur le sud Manche serait inexact. Des crédits sont programmés dans le domaine de la santé : pôles de Santé Libéral Ambulatoire à Villedieu et à Saint James; opérations cofinancées par le Fonds national d’aménagement et de développement du territoire (FNADT).
Total des crédits des deux seules opérations réalisées dans le sud Manche dans le cadre du plan de relance : 540.000 euros sur 26,5 milliards d'euros. Cela fait vraiment peu : 0,002% du total.

Des réactions politiques de droite comme de gauche ne se sont pas fait attendre dès la connaissance du plan et des "conséquences" sur notre territoire.
philippe_basLe conseiller général UMP du canton de Saint-Pois et vice-président du Conseil Général de la Manche, Philippe Bas a été le premier à réagir via un communiqué de presse (publié en fin de billet).
L'ancien ministre de la santé déplore vivement que le sud Manche ait été oublié par le programme d'investissements du gouvernement, rappelant les nombreux sacrifices subis sur le territoire.
Extraits : «Bons pour implanter la nouvelle ligne à haute tension, bons pour accueillir les déchets dans les centres d’enfouissement d’Isigny ou de Cuves, sommés de nous résigner à la fermeture du tribunal d’Avranches, invités à renoncer à plusieurs de nos collèges, et maintenant privés des bénéfices du plan de relance, nous devrions seulement dire merci et attendre en silence des jours meilleurs. C’est assez ! Il faut arrêter la série noire !»
Le candidat malheureux des dernières élections législatives sur la circonscription ne se veut pas défaitiste. Au contraire. Il précise qu'ils sont nombreux, les personnalités ou acteurs, «de tous horizons professionnels, de toutes sensibilités politiques, à vouloir agir pour sortir enfin d’une immobilité qui nous condamnerait au déclin.»

thierry_pennec«Le sud Manche oublié par le plan de relance», c'est le constat amer fait aussi par le parti socialiste, représenté localement par Thierry Pennec :
«Rien dans les investissements de l'état pour le transport, le contournement Est et le désenclavement du Mortainais devront encore attendre. Rien non plus sur le budget rénovation du patrimoine ,et Dieu sait que la  rénovation des édifices religieux coûtera chère aux contribuables à Avranches.»
Il regrette que le plan de relance ne concerne que les investissements et rien sur la consommation et l'augmentation du pouvoir d'achat.
Autre critique : la suppression partielle de la taxe professionnelle. Elle est jugée «inefficace», car entravant les investissements des collectivités locales.

On n'imagine pas que d'autres personnalités politiques locales ne réagissent pas sur ce dossier.
G_HuetOn pense particulièrement au député de la circonscription, maire d'Avranches, Guénhaël Huet, qui est intervenu personnellement auprès des ministères pour obtenir - à juste de titre - le contournement "est" de sa ville (cf. vidéo). Malheureusement sans succès.
Mais alors pourquoi? Qu'est-ce qu'a "merdé"?
C'est la question que l'on aimerait bien lui poser.
On compte donc sur nos valeureux journalistes locaux (Ouest France, la Manche Libre et la Gazette de la Manche) pour avoir une réponse.


communiqué de Philippe Bas, conseiller général du canton de Saint-Pois et vice-président du Conseil Général de la Manche

LE SUD MANCHE OUBLIE !
Le Sud Manche est le grand oublié du « plan de relance » du Gouvernement. C’est avec déception et amertume que nos concitoyens l’ont constaté.
Bons pour implanter la nouvelle ligne à haute tension, bons pour accueillir les déchets dans les centres d’enfouissement d’Isigny ou de Cuves, sommés de nous résigner à la fermeture du tribunal d’Avranches, invités à renoncer à plusieurs de nos collèges, et maintenant privés des bénéfices du plan de relance, nous devrions seulement dire merci et attendre en silence des jours meilleurs. C’est assez ! Il faut arrêter la série noire !
Au niveau national, on trouve près d’un milliard pour les transports, et rien pour nous ! On invente mille projets, et aucun qui nous concerne directement!
Au-delà de notre seul terroir, la Basse Normandie fait partie des trois régions les moins bien servies de France. A elle seule, la Bretagne reçoit plus du double des deux Normandies !
Pourtant, nous ne manquions pas de projets intéressants et structurants pour le Sud Manche. Leur importance a d’ailleurs été reconnue par l’Etat:
-La déviation autoroutière à l’est d’Avranches : nécessaire au désenclavement et au développement du Mortainais, elle a été déclarée d’utilité publique il y a plusieurs années. La voici remise à plus tard, autant dire à jamais !
-La mise aux normes de la ligne de chemin de fer Dol de Bretagne-Avranches-Folligny, qui date de près d’un siècle. Les travaux ont été promis en 2007 dans les contrats de projets Etat-Bretagne et Etat-Basse-Normandie. Nous attendons toujours que les crédits soient engagés ! La réalisation de ce projet ouvrirait la voie au TGV. Il n’est pas loin, puisqu’il s’arrête déjà à Dol. La Sncf y a intérêt si elle veut capter la clientèle du Mont Saint Michel !
-La modernisation et l’électrification du Paris-Granville, indispensable pour toute la Normandie de l’intérieur. Elle semble être passée par pertes et profits!
Il faut redresser la barre ! Le Sud Manche doit être défendu. Ce n’est pas le moment de désigner des coupables. Sans nous substituer aux élus nationaux, qui sont au contact du Gouvernement et dont c’est la responsabilité, nous sommes nombreux, de tous horizons professionnels, de toutes sensibilités politiques, à vouloir agir pour sortir enfin d’une immobilité qui nous condamnerait au déclin.

Philippe Bas
Ancien Ministre
Vice-Président du Conseil Général


communiqué du parti socialiste, section Avranches / Saint-Hilaire du Harcouët

Le Parti Socialiste lance actuellement une campagne où il montre que l'on peut agir vraiment contre la crise. Les réponses apportées par le gouvernement Sarkozy sont, elles, toujours aussi inefficaces et injustes.
La déception est d'autant plus forte ici dans le Sud-Manche que dans les 1000 projets de relance,  pas un seul ne concerne notre circonscription. Rien dans les investissements de l'état pour le transport, le contournement Est et le désenclavement du Mortainais devront encore attendre. Rien non plus sur le budget rénovation du patrimoine ,et Dieu sait que la  rénovation des édifices religieux coûtera chère aux contribuables à Avranches, rien pour la rénovation de l'immobilier de la justice,  mais là on s'en serait douté…
Inefficace, car ce n'est pas non plus l'annonce de la disparition de la taxe professionnelle qui incitera les collectivités locales à investir.
Injuste, on le voit , on est loin de la lutte contre la précarité, le maintien du pouvoir d'achat, la sauvegarde de services publiques de qualité.

Thierry PENNEC
Secrétaire de la section d'Avranches/Saint-Hilaire du Parti Socialiste
Le 09/02/2009