Cela semble se préciser même si rien n'est confirmé officiellement.
Le président américain Barack Obama devrait faire une étape en Normandie, pardon en Basse-Normandie, le vendredi 3 avril 2009 entre le G20 à Londres la veille et le sommet de l'OTAN à Strasbourg-Kehl dans l'après midi.
C'est le site internet du journal le Figaro qui a donné l'information, confirmée par l'AFP.
Ce n'est pas réellement un scoop.
Il y a quelques jours des responsables de la sécurité US se sont déplacés à Omaha Beach, une des plages du débarquement du 6 juin 1944 et au cimetière américain de Colleville qui la surplombe. On se doutait bien que les repérages sur ces sites n'étaient pas destinées à la venue d'un groupe de vétérans yankee de la seconde guerre mondiale mais à celle d'un (très) haut responsable politique : le président des Etats-Unis.

obama_sarkoryToujours selon le Figaro, la visite du président Obama en Normandie, non prévue dans sa tournée européenne (31 mars - 5 avril) et pas encore confirmée du coté de la Maison Blanche, aurait été proposée par le chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy.
Cette invitation "de dernière minute" par rapport au programme initial du chef de l'Etat américain en Europe [cf. communiqué de presse US] fait l'objet de nombreux commentaires dans les médias.
Un exemple : Vincent Jauvert, grand reporter au Nouvel Obs.com. Extraits.
« Pourquoi le président français tient-il absolument à cette virée historique à "Obama Beach" comme on dira bientôt?
Ce n'était pas prévu et ce n'est pas la saison: les cérémonies de ce type se déroulent d'ordinaire le même mois que celui du Débarquement, c'est à dire en juin.Je vois au moins trois raisons à cette rencontre tant souhaitée par l'Elysée :
1/ D'abord et avant tout faire le "marketing" de la réintégration de la France dans l'Otan qui sera officialisée le lendemain au sommet de l'Otan de Strasbourg et Kehl et qui fait débat au sein même de l'UMP.
Obama en Normandie c'est rappeler aux Français ce que notre pays doit à l'Amérique, alliée indéfectible.
C'est donc pour Nicolas Sarkozy une manière de justifier son atlantisme de façon indiscutable.
2/ Il y a son statut en Europe aussi. Gordon Brown a été le premier responsable européen à avoir eu un tête à tête avec le nouveau président des Etats-Unis. C'était cette semaine à Washington.
Nicolas Sarkozy, qui espérait le devancer, cherche à être au moins le deuxième, avant Angela Merkel et les autres.
3/ Enfin, les considérations d'image. S'afficher avec Obama c'est tenter de prendre un peu de sa lumière, particulièrement en France où l'hôte de la Maison Blanche est particulièrement populaire

Si la visite de Barack Obama dans la région était confirmée par les autorités américaines, le blog Avranches Infos tentera de couvrir à distance cet évènement.

Une chose est certaine, c'est que le président Barack Obama ne sera pas de passage à Avranches.
La journée du 3 avril est plus que chargée : le matin en Normandie et l'après midi au sommet de l'OTAN en Alsace-Allemagne.
J'hésite ainsi à lui adresser l'invitation comme indiquée lors d'un précédent billet.
Encore que ...
Il est possible que le président Obama puisse (re)venir en juin à l'occasion du 65ème anniversaire du débarquement des forces alliées en Normandie. Ainsi tout espoir est permis.

Barack ... Yes, you can!


communiqué de presse de la Maison Blanche daté du 5 mars 2009 : "visit by President Obama to Europe"
[la visite normande n'y est pas mentionnée]
NB. cliquer sur l'image pour une meilleure lecture du texte

programme_europe_obama