Le sud-Manche, dit-on, est un territoire oublié ou sinistré (ligne THT, centre d'enfouissement des ordures ménagères de Cuves, fermeture à terme de collèges, l'avenir incertain des barrages de Vezins, ...), mais il a des atouts.
De grands champions en sont originaires et on peut en être fier.
Sans être exaustif, on peut citer les avanchinais Jean Dauvin, champion du monde et d'Europe d'accordéon et Franck Nivard, jockey, vainqueur du prix d'Amérique 2009, le sourdin Noël Jamet champion du monde du cri de cochon et bien d'autres qui mériteraient certainement d'être mentionnés *.
Une nouvelle personnalité va rejoindre le Panthéon vivant local : Jean Bizet.

Fin février l'hebdomadaire people Paris-Match a publié un dossier sur le cumul des mandats des parlementaires français (sénateurs et députés).
Dossier fort instructif où l'on apprend que «plus de 86 % des députés et 73 % des sénateurs, tous partis confondus, cumulent leur mandat parlementaire avec un ou plusieurs mandats locaux. Une exception française qui n’est pas près de disparaître

bizetLa publication poursuit: «Le roi des cumulards s’appelle Jean Bizet(photo à droite)
L'intéressé, âgé de 61 ans, exerce pas moins cinq mandats. Allez c'est parti ... dans l'ordre crescendo (local > national) :

  1. maire de la commune du Teilleul située dans le sud-Manche,
  2. vice-président de la communauté communes du canton du Teilleul
  3. conseiller général du canton du Teilleul
  4. président du pays de la Baie du Mont-Saint-Michel
  5. sénateur UMP de la Manche

Un record. Aucun parlementaire français ne fait mieux. Yessss!!!!!!!!
Le sénateur-maire, conseiller général, etc, interrogé par l'hebdomadaire, se justifie et défend sa polyvalence «Cela donne un éclairage plus large des réalités» en précisant que ces multiples mandats occasionnent de nombreuses contraintes «ce n’est pas facile à gérer, il faut sacrifier sa vie de famille».

Jean Bizet est un habitué des récompenses.
L'année dernière il avait reçu le Monsanto d'or de la part de l'ONG écologique Greenpeace et le prix Poubelle par l'association manchoise Manche Nature pour sa contribution à la promotion des biotechnologies en France (Jean Bizet était le rapporteur de la loi sur les OGM au Sénat).

On reviendra ultérieurement sur la problématique du cumul des mandats dans la vie politique française.
En attendant, précisons et même rassurons les (très) nombreux internautes qui consultent ce blog (merci) : contrairement à l'idée reçue le cumulard ne perçoit pas l'ensemble des indemnités correspondant à tous ses mandats.
Des indemnités totales qui pourraient être perçues comme choquantes par de nombreux français et françaises qui touchent à peine le SMIC.
L'article L. 2123-20 (II), du code général des collectivités territoriales précise à ce sujet « l'élu municipal qui est titulaire d'autres mandats électoraux ne peut percevoir, pour l'ensemble de ses fonctions, un montant total de rémunérations et d'indemnités de fonction supérieur à une fois et demie l'indemnité parlementaire de base.»

Cela fait combien donc?
« L'indemnité parlementaire de base est fixée par référence au traitement des fonctionnaires occupant les emplois les plus élevés de l'Etat. Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus haut des fonctionnaires de la catégorie « hors échelle » (...). Son montant brut mensuel, au 1er octobre 2008, s'élève à 5.443,61 € » (dixit le site internet du Sénat).
Un cumulard peut donc percevoir jusqu'à une fois et demi de l'indemnité parlementaire soit 8.165,41 € brut mensuel (environ 53.561 de nos anciens "nouveaux" francs toujours par mois). [rectification 16/03/2009 - 13h10].
On ne rappellera pas, pour des questions de décence, les autres avantages dont bénéficient nos élus nationaux.

Pour conclure avec humour, une petite analogie d'une phrase devenue culte prononcée récemment par le publicitaire Jacques Séguela *** : «Si à 50 ans on ne gagne pas 8.165,41 € brut par mois, on a (...) raté sa vie».
Alors bande de losers, qu'attendez vous pour devenir parlementaire !!!!
Pour infos, les prochaines élections sénatoriales dans la Manche sont fixées en 2010.
Alors à vos marques, prêts, partez ...

* si vous en connaissez d'autres, merci de me l'indiquer pour compléter la liste
** Paris-Match daté du 26 février 2009. Je recherche un exemplaire de ce numéro. Il est possible de me contacter en haut à droite du blog ou en laissant un commentaire (qui ne sera pas publié) sous le billet
*** la phrase exacte : «Si à 50 ans on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie !»
Interview de Jacques Séguela dans l'émission "les 4 vérités" sur F2 le 13 février 2009 (la vidéo)


références et sites internet :