TGVLe TGV à Avranches, c'est possible pour le député-maire Guénhaël Huet.
Au cours du conseil municipal de lundi dernier, quelque peu animé, le maître de séance a convaincu les élus de la possibilité qu'Avranches ait une liaison TGV directe au départ de Paris (et inversement).
Même plus, accrochez vos ceintures, «une liaison TGV directe entre Avranches et Marseille sans changement de train» pourrait être mise en place.
Bon, on ne connait pas la date de mise en service de ces trains, encore moins leurs horaires de départ ou d'arrivée.

Ces propositions ont été faites dans le cadre d'une motion, votée à l'unanimité, relative à la modernisation de la ligne Caen-Rennes et plus particulièrement sur le tronçon Avranches, Pontorson et Dol-de-Bretagne.
Il est vrai que cette partie ferrovière est plus qu'obsolète.
Les rails ont été posés en 1911 - ils seraient les plus anciens de France - obligeant les trains à rouler à vitesse réduite pour ne pas dérailler ...
La modernisation consisterait à relifter la ligne ferrovière de Dol-de-Bretagne jusqu'à Avranches en y apportant l'électricité.
Ce serait la moindre de choses que l'électricité produite par les et futures centrales électronucléaires de la Manche profite aussi au département. non?
Ainsi pour finir, Avranches pourrait bénéficier du TGV qui déjà transite par Dol-de-Bretagne pour continuer sur St-Malo.
Poisson d'avril ou pas poisson d'avril, on en reparle dans quelques années ...

On espère que le député-maire défendra avec autant de détermination la ligne Paris-Granville qualifiée à juste titre de «catastrophique» par un de ses fidèles sous-lieutenants, M. Morazin. J'en ai fait moi-même la triste expérience (lire billet).
De très nombreux habitants du sud-Manche empruntent quotidiennement cette ligne chaotique. On souhaite qu'ils ne soient pas les dindons de la farce d'une ligne modernisée Avranches-Dol-Rennes-Paris qui ne profitera principalement qu'aux avranchinais, à ceux résidents sur le tracé et aux visiteurs-clients du Mont-Saint-Michel ...