L'affaire de la caméra interdite au conseil municipal d'Avranches fait grand bruit.
En ville, mais aussi dans les médias alimentant ainsi le buzz.
Après la presse et la télévision c'est au tour de la radio de s'intéresser à l'affaire.

logo_france_bleu_cotentinLa radio France Bleu-Cotentin basée à Cherbourg m'a contacté pour faire une petite interview téléphonique.
Il faut dire que "la-haut" un incident similaire s'est déroulé il y a quelque mois. A la Glacerie, le maire a poursuivi un internaute pour avoir filmer un conseil municipal. L'affaire a été classée par le procureur de la République. (cf. Ouest-France du 20 mars 2009 : "filmer un conseil pas un délit, un droit").
Une petite différence, de taille, est que là c'est l'internaute qui va intenter un recours contre le maire.

Le journaliste Eric Biegala évoque les deux incidents et interviewe Catherine Yvon, responsable des affaires territoriales à la préfecture de la Manche qui rappelle le droit en matière d'enregistrement des conseils municipaux extraits: «le public peut enregistrer le déroulement du conseil municipal soit avec un magnétophone [...], avec une caméra numérique. La limite est qu'il ne faut pas que cela trouble le bon déroulement de la séance du conseil municipal [...] Le maire peut très bien demander à la personne soit d'arrêter de filmer, soit de quitter la salle du conseil [...] il faut que cela soit motivée, qu'il ait de bonne raison parce qu'ensuite sa décision peut faire l'objet d'un recours devant le Tribunal Administratif».

Le journaliste rappelle en conclusion que de nombreux communes mettent en ligne les séances de conseil municipal et précise que le conseil général de la Manche diffuse en direct sur internet ses séances avec succès. Plus de 1000 connexions lors de la séance du budget rapporté au 10/15 personnes présentes dans la salle.

la séquence audio en cliquant . (enregistrement mercredi 15 avril, diffusion le jeudi 16 avril 2009)


site internet utile :