L'accord trouvé sur le prix du lait dans la nuit du mercredi 3 juin au ministère de l'Agriculture à Paris semble ne satisfaire personne notamment à la FDSEA, syndicat majoritaire dans le monde agricole, pourtant signataire de l'accord.
Pascal Férey président de la FDSEA de la Manche déclare dans les colonnes de Ouest-France (daté du vendredi 5 juin) : «cet accord sous la pression du pouvoir politique me déçoit énormément».

Après l'échec le 28 mai dernier, un nouveau round de négociations sur la fixation du prix du lait pour les mois à venir était organisé à Paris en présence du Centre National Interprofessionnel de l'Economie Laitière (CNIEL) structure regroupant la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL, émanation de la FNSEA) et les industriels-tranformateurs (FNCL et FNIL), le tout sous les auspices des deux médiateurs (Philippe de Guenin et Pierre Lepetit) nommés par le Gouvernement pour résoudre la crise laitière.

De quoi il en retourne?
L'accord fixe la recommandation de 280 euros maximum les mille litres pour 2009 (pouvant descendre à 262€).
Il sera élaboré  «des indices de tendance des marchés laitiers par le CNIEL et publiés trimestriellement,  à partir de 2010».
Le compromis prévoit la négociation par les trois partie prenantes d'un accord interprofessionnel d’ici la fin de l’année pour définir un encadrement interprofessionnel qui définira les futures relations contractuelles entre producteurs et transformateurs.
L'Etat aidera «les exploitations laitières fragilisées à travers un allègement des charges financières et sociales et un renforcement du dispositif de modernisation des bâtiments d’élevage. Au toal, ce plan mobilisera 30 millions d'euros en 2009.»

Les réactions.
A quelques jours des élections européennes auxquelles le ministre de l'agriculture Michel Barnier est tête de liste en Ile-de-France il était nécessaire de trouver un accord, même obtenu à l'arraché, ... qui malheureusement ne satisfait personne.

Il nourrit le scepticisme des industriels (FNIL) qui dénoncent un compromis "très éloigné des réalités économiques auxquelles l'industrie laitière française est confrontée en Europe et dans le monde". Et de rappeler que le prix du lait à la production était 20 % plus élevé en France que chez ses principaux concurrents.

«Cette accord ne respecte pas les grands équilibres financiers de la filière et ne constitue pas un cadre durable pour les producteurs de lait. Le seul point positif est la clause de révision en septembre au vu de l'état des marchés des produits industriels, notamment» rappelle la FD(épartementale)SEA de la Manche dans un récent communiqué de presse. Critiquant implicitement l'accord signé par la maison-mère la FN(ationale)SEA (via la FNPL) signataire du compromis (cf. billet blog du Figaro).

Les Jeunes Agriculteurs, syndicat proche de la FNSEA, critique plus fermement ce compromis : «Pour les jeunes agriculteurs, ceci n'est pas un accord, mais bien un prix de vente à perte imposé par les pouvoirs publics, qui remet en cause la viabilité des exploitations de jeunes en production laitière».
Davantage endettés en raison de leurs récentes installations les jeunes agriculteurs ont tout à craindre des conséquences de cet accord sur la viabilité de leurs exploitations.

Du coté de la Confédération Paysanne, son porte parole dans la Manche Michel Houssin déclare «C'est un accord de scélérat. La FNSEA l'industrie laitière  et l'Etat sont co-responsables du désastre. Depuis 25 ans, la FNSEA et la FDSEA sont responsables de la baisse du prix du lait. La seule solution est l'adaptation de la production par la maîtrise et la régulation publique».

Conclusion provisoire.
Les éleveurs laitiers normands se sont engagés à ne pas perturber les cérémonie du 65e anniversaire du débarquement. Qu'en sera-t-il dans les jours et semaines qui viennent?
De même quelles seront relations entre le syndicat des Jeunes Agriculteurs et la FNSEA/FDSEA après ce compromis?
Et du vote des agriculteurs, généralement de droite, aux élections européennes de dimanche prochain???

A suivre.


sites et liens internet utiles :



vidéo (source France3 Basse-Normandie 4 mai 2009)


accord conteste du prix du lait
envoyé par francois50300. - Regardez les dernières vidéos d'actu.


communiqués de presse (ministère de l'Agriculture et de la Pêche, FNSEA, CNJA et Confédération Paysanne)

   

    Publish at Scribd or explore others:            How-to-Guides & Manu                  prix du lait ministe