Le_Chevalier024Décorateur, peintre, graveur, maître verrier, Jacques Le Chevallier a exercé ses dons d'artiste dans de nombreux domaines.
Trois lieux, le Musée d'art moderne Richard Anacréon à Granville, le Musée d'art et d'histoire à Avranches et l'Abbaye d'Hambye, trois expositions pour présenter toutes les facettes de ce créateur qui a porté un regard très moderne sur la lumière.

Né à Paris dans une famille d'origine normande, il commence son activité de peintre verrier aux cotés de Louis Barillet avec lequel il collabore jusqu'en 1945 avant de de créer son propre atelier à Fontenay-aux-roses.
Ses vitraux ornent de nombreuses églises et cathédrales mais Jacques Le Chevallier participe aussi à des chantiers civils comme la villa de Noailles à Hyères (83) ou la villa Cavrois à Croix dans le Nord.
En Basse-Normandie, il s'est illustré dans une trentaine d'églises et en particulier à Notre-Dame de Granville où il signe une de ses plus belles réalisations.

Parallèlement à la création de vitraux, il développe, à la fin des années 1920 et en collaboration avec René Koechlin, une série de lampes sculptures au style apuré et aux formes résolument modernes à partie de matériaux industriels comme l'aluminium et l'ébonite.

IMG_1729Tout au long de sa vie, Jacques Le Chevallier s'est consacré à la peinture et au dessin. Sa production picturale fait la part belle aux oeuvres religieuses, qui participent notamment au renouveau de l'art sacré dans les années 1930.
Mais la sensibilité de l'artiste s'exprime aussi pleinement dans la peinture de paysage, de portraits, de natures mortes et de compositions abstraites. Une oeuvre peint à part entière et en constante évolution qui s'enrichit autant du travail sur le vitrail qu'elle ne nourrit.

IMG_1726Illustrateur et graveur, Jacques Le Chevallier réalise aussi des affiches, des estampes religieuses, des images de la vie quotidienne, des couvertures de revues et de romans populaires.

Artiste engagé, défenseur de la modernité, il participe aux mouvements artistiques de son temps tout en cultivant une recherche et une liberté d'expression qui le place au premier rang dans l'histoire des arts décoratifs du XXe siècle.

Les trois expositions ont bénéficié de prêts généreux de la famille Le Chevallier, de collections publiques (musée départemental de l'Oise à Beauvais, la Piscine-Musée d'art et d'industrie André Diligent de Roubaix, Musée des années 30 de Boulogne-Billancourt) et du 15 square de Vergennes.

source : catalogue Jacques Le Chevalier (1896-1987) / Idées de lumière


les lieux d'exposition et infos pratiques :

  • IMG_1734Musée d'art et d'histoire, place Jean de Saint-Avit 50300 Avranches (photo à droite).
    Ouverture : tous les jours du 3 juin au 30 septembre 2010 de 10h00 à 12h30 et 14h00 à 18h00.
    Entrée libre. Informations : 02.33.58.00.22
  • Musée d'art moderne Richard Anacréon, place de l'Isthme 50400 Granville.
    Ouverture : du mardi au dimanche du 3 juin au 17 septembre 2010 de 11h00 à 18h00.
    Tarifs : 2,70€ (TN) / 1,40€ (TR) / gratuit -10 ans. Informations : 02.33.51.42.94
  • Abbaye d'Hambye, route de l'abbaye 50450 Hambye.
    Ouverture tous les jours de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00. Fermeture le mardi (sauf juillet et août).
    Tarifs : 2,70€ (TN) / 1,75€ (TR) / gratuit -7 ans. Informations : 02.33.61.76.92.


Le_Chevalier_vitrail_SHH026oeuvres de Jacques Le Chevallier dans le sud Manche :

  • vitraux dans l'église Notre-Dame à Granville
  • vitraux dans l'église Notre-Dame à Saint-Hilaire-du-Harcouët (photo à droite)
  • ...


sites et liens internet utiles :




François Groualle / avranches infos
http://twitter.com/avranches_infos
http://www.facebook.com/avranches.infos