Mardi 22 novembre 2011, devant 1200 producteurs de lait rassemblés à Avranches dans le sud Manche, Paul de Montvallon a annoncé la création de l'Office du lait français officialisée la veille au soir par les membres fondateurs.
APLI Avranches office du lait 2011On y retrouve la Confédération paysanne, l'APLI (Association des producteurs de lait indépendants), l'OPL (Organisation des Producteurs de lait). «Nous sommes dans le mouvement de l'European Milk Board. Nous devons tous marcher main dans la main», a martelé Paul de Montvallon.

«Le nerf de la guerre, c'est l'argent!» a-t-il réaffirmé devant 800 producteurs venus s'informer à l'assemblée de l'office du lait, sur l'avancée du projet de contractualisation transversale initié par l'APLI. 
«Sans argent, nous ne pourrons pas mettre en place la contractualisation des producteurs et nous serons tous morts», a-t-il insisté, soulignant l'interdépendance entre l'Apli, l'organisation de producteurs France Milk Board et l'office du lait. « Il faut cotiser à toutes les structures! L’office du lait et l’ensemble de notre projet ne pourra pas continuer sans vos cotisations.»

APLI Avranches office du lait public 2011Ainsi, si les éleveurs peuvent adhérer individuellement à l'Office, moyennant une cotisation annuelle de 50 € par an par personne physique, l'Office prévoit un collège de « cooptés » à savoir France Milk Board, et des groupements de producteurs transfrontaliers. Les transformateurs pourront y adhérer même si les producteurs ne se font pas d'illusion : «Ils nous rejoindront quand nous aurons réuni niveau français et européen et su créer un vrai rapport de force. Il faut fédérer les initiatives à tous les niveaux», tranche Paul de Montvalon à une question de producteurs qui se disent «sous la pression de leur laiterie».

L'Office veut partir à la conquête des consommateurs. Les producteurs estiment avoir le temps de se préparer à opposer aux laiteries le contrat de France Milk Board, «quand les organisations de producteurs seront reconnues officiellement».

L'Office du lait regroupe environ 5% des producteurs laitiers.

Pascal Massol APLICoup de tonnerre, Pascal Massol (photo à droite), fondateur de l’Association des Producteurs de Lait Indépendants et ancien président, donnait sa démission après trois ans à la tête de l’association.
Son départ serait motivé par des divergences avec des structures départementales qui auraient refusé, selon Pascal Massol, de faire remonter leurs cotisations pour financer les coûts de création de l’Office du lait. Bien d’autres sujets, notamment sur ce que devrait devenir ce mouvement étaient sources de dissensions, dans un contexte de prix du lait plus élevé qui aurait émoussé la mobilisation initiale et avivé les confrontations entre personnes

(sources : OF / web agri / APLI / ...)


sites et / ou liens internet utiles :


vidéo : réunion de l'Office du lait à Avranches (source F3 BN 22/11/2011 édition 19h00)


François Groualle - avranches.infos
twitter / facebook / google +