Depuis le 19 mars 2012, les candidats à l'élection présidentielle 2012 sont connus.
Ils sont au nombre de 10. Ordre dans la liste arrêté après tirage au sort par le Conseil Constitutionnel :

  1. élection présidentielle 2012 1er tour les 10 candidatsMme Eva JOLY - EE-LV (Europe Ecologie - Les Verts) - web
  2. Mme Marine LE PEN - FN (Front National) - web
  3. M. Nicolas SARKOZY - UMP (Union pour un Mouvement Populaire) - web
  4. M. Jean-Luc MÉLENCHON - Front de Gauche - web
  5. M. Philippe POUTOU - NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) - web
  6. Mme Nathalie ARTHAUD - LO (Lutte Ouvrière) - web
  7. M. Jacques CHEMINADE - Solidarité & Progrès - web
  8. M. François BAYROU - MoDem (Mouvement Démocrate) - web
  9. M. Nicolas DUPONT-AIGNAN - Debout la République - web
  10. M. François HOLLANDE - PS (Parti Socialiste)  - web

Après un warm-up de 15 jours, la campagne officielle de l'élection présidentielle a débuté hier lundi 9 avril 2012.
Deux semaines avant le premier tour du scrutin fixé le dimanche 22 avril 2012.

Si la règle d’égalité des temps de parole des candidats et de leurs soutiens s’appliquait dès le 20 mars, jour de désignation des 10 candidats par le Conseil Constitutionnel, à compter du lundi 9 avril et jusqu'au 20 avril 2012 (minuit), date de fin de la campagne officielle pour le premier tour, les candidats ont un traitement strictement égal (temps de parole et heures de diffusion identiques) dans l'ensemble des médias télévisés et radio et des spots de campagne sont diffusés. (pour mémoire entre le 20 mars et le 9 avril, le temps de parole entre les candidats était égal mais leur diffusion dans les médias pouvait être à des heures d'écoute inégales ...)

Palais de l'Elysee ParisLe Mémento à l'usage des candidats à l'élection du Président de la République, donne des informations relatives à la campagne officielle et des moyens de propagande autorisés.

«La campagne électorale pour le premier tour est ouverte à compter du lundi 9 avril 2012 et prend fin le samedi 21 avril 2012 à zéro heure (art. 10 du décret du 8 mars 2001). [...] La clôture de la campagne intervient 24 heures plus tôt en Guadeloupe, à Saint-Martin, à Saint-Barthélemy, en Guyane, en Martinique, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Polynésie française et dans les ambassades et postes consulaires situés sur le continent américain, y compris Hawaï pour le territoire des Etats-Unis d’Amérique, pour tenir compte du fait que le vote s’y déroule le samedi précédant le jour du scrutin (cf. chapitres 7 et 8). page 8 du Mémento

Le candidats peuvent utiliser les moyens de propagande suivants (3.3 du Mémento) :

  • les réunions politiques (3.3.1) : elles sont libres et peuvent se tenir sans autorisation, ni déclaration préalable en application des lois du 30 juin 1881 (liberté de réunion) et du 28 mars 1907 (réunions politiques),
  • présidentielle 2012 panneau electoral Avranches place Littrél'affichage (3.3.2.) : chaque candidat peut faire apposer, dès l’ouverture de la campagne électorale, et par emplacement d'affichage qui lui est réservé :
    - une affiche de grand format énonçant ses déclarations,
    - une affiche de petit format annonçant la tenue des réunions électorales, ainsi que, s’il le désire, l’heure des émissions qui lui sont réservées dans les programmes des sociétés nationales de programme.

    Sont interdites les affiches imprimées sur papier blanc ou comprenant une combinaison des couleurs bleu, blanc et rouge à l'exception de la reproduction de l'emblème d'un parti ou groupement politique (art. L. 48 et R. 27 du code électoral).

    Concernant l'apposition des affiches sur le territoire national, elles sont collées sur les emplacements réservés à cet effet par les soins de chaque candidat ou de ses représentants et sous sa seule responsabilité.

  • la déclaration envoyée aux électeurs (3.3.3.). Conformément aux dispositions des articles 18 du décret du 8 mars 2001 et R. 29 du code électoral, chaque candidat peut faire envoyer aux électeurs, avant chaque tour de scrutin, un texte de ses déclarations sur un feuillet double, d'un grammage compris entre 60 et 80 grammes au mètre carré et d'un format de 210 x 297 millimètres.
    La prise en charge par l’État du coût du papier et de l’impression des textes des déclarations n’est effectuée, sur présentation de pièces justificatives, que pour les déclarations produites à partir de papier de qualité écologique répondant au moins à l’un des critères suivants : a) Papier contenant au moins 50 % de fibres recyclées au sens de la norme ISO 14021 ou équivalent ; b) Papier bénéficiant d’une certification internationale de gestion durable des forêts délivrée par les systèmes FSC, PEFC ou équivalent.

la Commission Nationale de Contrôle de la Campagne Electorale  (CNCCE) veille au respect par les candidats des ce dispositions

  • les émissions de la campagne audiovisielle (3.3.4.) Les candidats se reporteront aux décisions et recommandations du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) , notamment sa recommandation 2011-3 du 30 novembre 2011. (lire ici).
    Chacun des dix candidats à l'Elysée a droit à 43 minutes d'antenne pour ses clips promotionnels partagés entre une version courte (1’30) et une version longue (3’30).

Le Mémento rappelle les moyens de propagande interdits (3.4.)
Sans être exaustifs :

  • les affiches électorales sur papier blanc (L. 48) ou qui comprennent la combinaison des trois couleurs : bleu, blanc et rouge, à l’exception de la reproduction de l’emblème d’un parti ou groupement politique (art. R. 27).
  • Par ailleurs, il est interdit, à partir de la veille du scrutin à zéro heure sous les peines prévues à l'article L. 89 (amende de 3 750 euros) :
    - de distribuer ou faire distribuer des bulletins, circulaires et autres documents ;
    - de diffuser ou de faire diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande électorale (art. L. 49) ;
    Cela s’applique aussi aux sites internet des candidat. Cependant, cette disposition n’est pas interprétée par la jurisprudence comme prohibant le maintien en ligne du site mais seulement comme interdisant son actualisation la veille et le jour du scrutin. Les candidats sont ainsi incités à « bloquer » les discussions entre internautes se déroulant sur leur site Internet la veille du scrutin à zéro heure.

    - de procéder, par un système automatisé ou non, à l'appel téléphonique en série des électeurs afin de les inciter à voter pour un candidat (art. L. 49-1, pratique dite du « phoning ») ;
    - de porter à la connaissance du public un élément nouveau de polémique électorale à un moment tel que ses adversaires n'aient pas la possibilité d'y répondre utilement avant la fin de la campagne électorale (art. L. 48-2).

sites et/ou liens internet utiles :


vidéos :
9 avril 2012 : début de la campagne officielle de l'élection présidentielle (source : F3 National lundi 9 avril 2012, édition 12h00)

présidentielle 2012 - clips officiels (version courte , 1'30") des candidats - campagne du 1er tour (source : F2 mardi 10 avril 2012, 20h45)

La mise sous plis des professions de foi à Cherbourg (source : F3 Basse-Normandie, jeudi 12/04/2012)

élection présidentielle 2012 - les professions de foi des candidats - 1er tour

 


Le mémento à l'usage des candidats à l'élection du Président de la République (source : le Ministère de l'Interieur)

élection présidentielle 2012 - Mémento à l'usage des candidats


François Groualle - avranches.infos
twitter / facebook / google +