le Mont-Saint-MichelLe rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel est un enjeu majeur pour la conservation du site et de sa baie classés au Patrimoine Mondial de l'UNESCO mais aussi source de nombreuses polémiques. 

Le projet vise à rétablir à terme l'insularité du rocher normand en désensablant le pourtour du site.
Pour ce faire, un nouveau barrage a été construit, l'actuelle digue-route sera détruite, remplacée par un pont-passarelle en cours de construction.
Les travaux terminés, le Mont-Saint-Michel sera totalement encerclé par les eaux et redeviendra une île.

le Mont-Saint-Michel parkingUne structure publique, le Syndicat Mixte Baie Mont-Saint-Michel, a en charge la mise en oeuvre du projet concernant le second lieu touristique français de par sa fréquentation (3 millions de visiteurs par an).
Le Syndicat Mixte regroupe les régions de Basse-Normandie et de Bretagne, le département de la Manche et lescommunes du Mont-Saint-Michel, de Beauvoir et de Pontorson. Il est présidé par Laurent Beauvais, président du conseil régional de Basse-Normandie.

Une opération aussi importante et complexe ne peut éviter critiques et polémiques. 
Mont-Saint-Michel nouveaux parkings la Caserne 28 avril 2012Les principales et les plus médiatisées concernent sans être exaustif la circulation en vélo vers le site, la hauteur du futur terre-plein en béton à l'entrée du Mont mais surtout le choix du lieu de départ des navettes que vont devoir emprunter les visiteurs.

A compter de samedi prochain 28 avril 2012, passé minuit, les automobilistes ne pourront plus accéder aux parkings situés au pied du Mont mais devront laisser leur véhicules dans des parkings mis en place sur le continent (au lieu-dit la Caserne) situés à plus de deux kilomètres.
Les visiteurs auront le choix soit d'utiliser des navettes spéciales, soit marcher à pied pour se rendre sur le lieu millénaire. 

La polémique. A l'origine il était prévu que les navettes partent à proximité des
parkings (au sud), traversant la zone commerciale et hotelière de la Caserne. Pour des raisons entre-autre de coûts, il a été décidé de rapprocher le départ des navettes à la sortie (nord) de la Caserne. 

le Mont-Saint-Michel chemin navetteL'inconvénient de cette solution est que les touristes devront marcher au minimum 900 mètres pour accéder aux navettes, empruntant un chemin situé à l'arrière des restaurants et hôtels que le touristes éviteront de fait.
Cette polémique s'inscrit ainsi sur le fond de guerre commerciale entre les deux familles règnantes économiquement sur la zone : la société SODETOUR (dirigée par Jean-Yves Vételé) dont les établissements sont situés au sud la Caserne et la société appartenant à Eric Vannier, maire du Mont-Saint-Michel, propriétaire de nombreux restaurants/hôtels dont "la mère Poulard" sur le rocher et au nord de la Caserne ... d'où partiront les fameuses navettes. 

la Caserne le Mont-Saint-MichelUne association "pour un libre-choix d'accès au Mont-Saint-Michel" présidée par Yannick Duval (dirigeant de l'entreprise "les Tricots Saint-James") a été créée pour contester ce changement de lieu de départ des navettes.

Ces navettes ont défrayé il y a deux semaines la chronique. Elles ne seront pas prêtes le Jour-J.
Rappelons que trois moyens de transport spéciaux doivent être mis en service pour acheminer le public :

  • «le passeur», un bus gratuit d'une capacité de 100 personnes avec un poste de conduite à l'avant/arrière pour éviter des demi-tours fastidieux et dangereux. Il circulera en continu entre 08h00 et 01h00.  
  • «la maringote», un véhicule hippomobile payant.
  • «la montoise», un mini-bus réservé aux salariés, résidants du Mont et aux personnes à mobilité réduite. Il servira aussi de moyen de transport entre 01h00 et 08h00.

Mont-Saint-Michel maringote passeur

Seulement quelques problèmes techniques vont contrarier leur disponibilité samedi 28 avril.
Si les passeurs devraient normalement circuler (voir la vidéo), ils ne sont pas conformes au cahier des charges.
Ils ne pourront transporter que 75 passagers au lieu des 100 prévus et seraient trop larges pour pouvoir circuler sur le futur pont-passerelle.
En l'absence d'agrément administrative, les maringotes ne seront pas opérationelles. Les chevaux resteront dans les boxes ou remis à l'herbe ...
La filiale transport de VEOLIA (que cette dernière souhaite vendre), en charge de la logistique, devrait affréter des bus classiques pour compenser cette sous-capacité d'acheminement du public.

le Mont-Saint-Michel la Caserne parkingInfos pratiques. Ainsi à compter de 28 avril à minuit, les automobilistes ne pourront plus accéder au parking près du Mont mais devront ranger leurs véhicules sur les nouveaux parkings (capacité : 4.150 places autos, 200 pour les bus, 228 pour les camping-cars) situés à deux kilomètres plus au sud.
Le parc de stationnement sera ouvert 7 jours sur 7.
Les tarifs de stationnement seront un forfait journalier allant de 02h00 en J à 02h00 en J+1.
Ils sont les suivants :

  • automobile : 8,50€
  • moto : 3,50€
  • camping-car : 12,50€
  • autocar : 55,00€ (possibilité de tarifs spéciaux)
  • vélo : gratuit

Pour les stationnements de moins d'une heure, le tarif est de 3€ (sauf auto-car) et il est gratuit si le stationnement est inférieur à 30 minutes.

le Mont-Saint-Michel la Caserne parking bornePlusieurs possilités sont proposés pour s'acquitter du prix du parking :

  • en sortie de parc de stationnement : carte bancaire exclusivement
  • aux caisses automatiques situés sur le parking : en carte bancaire ou espèce
  • Centre d'Informations Touristiques : espèces, chèque bancaires, chèques vacances, ...

Pour accéder directement à la zone commerciale de la Caserne et à ses hôtels et restaurants, il est nécessaire de posséder une réservation dans un des établissements de la zone. Un code d'accès sera fourni au moment de la réservation pour franchir le(s) barrage(s) et stationner le véhicule.


sites et/ou liens(s) internet utiles :


vidéo : les nouvelles navettes pour le Mont-Saint-Michel entrent en service le 28 avril (source F3 Basse-Normandie mercredi 25 avril 2012)


François Groualle - avranches.infos
twitter -/- facebook -/- google +