Le nouveau système de collecte des déchets mis en place par la communauté de communes d'Avranches il y a 9 mois (le 3 septembre 2012) est loin de donner entière satisfaction.
Cela, malgré les efforts de la collectivité pour améliorer le fonctionnement.

Objectivement, chacun peut constater dans le centre-ville d'Avranches la présence de sacs poubelles non collectés et à l'extérieur de la cité les sacs à ordures traînant près des points de collecte, les conteneurs pleins et non vidés ou hors service (cf. galerie photos).
Avec l'arrivée des beaux jours et de la chaleur, on peut craindre des nuisances olfactives aux abords des points de collectes et l'arrivée de nuisibles (rats, ...).

Il y a quelques mois un collectif de citoyen s'est constitué en association «le Trop Plein» pour dénoncer les dysfonctionnement du nouveau mode de collecte et proposer des solutions.
Elle a déjà organisé plusieurs réunions publiques sur le sujet à Avranches (24 octobre 2012 et 23 janvier 2013) et à Saint-Senier (13 décembre 2012).
Une nouvelle réunion aura lieu à Avranches le mercredi 15 mai 2013 à la salle Lenoël (place du Marché) à 20h30.

Au cours de cette réunion, les responsables de l'association devraient rendre-compte de leurs rencontres avec les élus des communes de l'Intercom, faire le point des différentes démarches entreprises auprès des services de l'Etat (sous-Préfecture, Agence Régionale de la Santé, ....), solliciter les réactions des usagers présents sur les problèmes rencontrés et proposer des solutions et/ou des actions.



Après la série de photos prises vendredi 10 et samedi 11 mai 2013, un extrait du communiqué de presse de l'association le Trop Plein clôtura le post.

galerie photos (prises vendredi 10 et samedi 11 mai) :
AVRANCHES :
rue du Baron d'Orsenne

poubelles Baron d'Orsenne Avranches mai 2013

rue Mermoz

poubelles rue Jean Mermoz Avranches mai 2013

poubelles rue Jean Mermoz Avranches mai 2013

poubelles rue Jean Mermoz Avranches HLM mai 2013

rue du Motté

poubelles rue du Motté mai 2013

MARCEY-LES-GREVES :
le Bourg

poubelles le bourg Marcey-les-Grèves mai 2013

chemin des Grèves

poubelles chemin des Grèves Marcey-les-Grèves mai 2013

PONTS-SOUS-AVRANCHES
emplacement ??
poubelles Ponts mai 2013

SAINT-MARTIN-DES-CHAMPS :
rue du Stade

poubelles rue du Stade Saint-Martin-des-Champs mai 2013

SAINT-SENIER :
rue du Lin

poubelles Saint-Senier rue du Lin mai 2013

le bourg

poubelles le bourg Saint-Senier mai 2013

 

communiqué de presse de l'association le Trop Plein - 20 avril 2013 :

Nous avons rencontré, ces derniers mois, l'ensemble des Maires de la Communauté de Communes avec comme objectif d'échanger sur les difficultés et les problèmes rencontrés par leurs administrés. Nous avons dans l'ensemble été bien accueillis (sauf par M. Badier qui n’a réellement montré aucun intérêt à notre rencontre, à la limite de l’impolitesse). Le bilan de ces rencontres est très instructif car nous avons pu constater que  bon nombre d'élus partage notre point de vue sur la mise en place du nouveau mode de collecte des ordures ménagères.

La Communauté de Communes met tout en œuvre pour résoudre les problèmes techniques. Mr AUTIN nous confit : « Les cuves métalliques du recyclable sont remplacées par des chaussettes en toile en attente de résoudre les problèmes de débordement et de fermeture. »
Il est sûr que la longévité de la toile est inférieure à l’acier galva et un risque de macération des déchets en fond de containers, pourrait voir le jour sous ces toiles. La SPhére et la SNN font savoir que ces sacs se détendent et/ou se déchirent au fil du temps. Ces sacs laissent passer les jus ce qui engendre des problèmes d’odeurs.  
M. Huet se cache derrière la responsabilité du fabricant et du fournisseur mais les manquements techniques étaient connus avant  la mise en place et le bon sens aurait voulu de reporter la mise en place, une fois tous ces problèmes résolus. Malgré cela, la date de mise en place a été maintenue. On peut constater les effets de cette obstination aujourd'hui. Le système est en partie rejeté par la population. Les gens ne respectent plus les consignes de tri et le refus de tri du prestataire dépasse les 30%.
Aujourd’hui les entourages des points d’apport volontaires sont goudronnés. Cela est déjà plus accessible.

Les points d’apport  volontaire fonctionnent bien sur la périphérie rurale de la communauté de commune. Les citoyens ruraux exercent ce mode de collecte depuis plusieurs années et ont donc eu moins de difficultés à s’adapter à ce nouveau mode. De plus on sait que en campagne, il est plus facile de se débarrasser des déchets par compost, brûlage et nourrissage de divers animaux (cochons, volailles, chiens, etc...).   
Les élus s'interrogent sur le maintien du ramassage pour Avranches. M. Huet s'engage à ce qu'à Avranches passe en apport volontaire en 2015, c'est à dire après les élections municipales?!  Espérons que cette fois-c, M. Huet tiendra son engagement, certains ont encore en mémoire ses promesses faites aux avocats avranchinais de défendre le Tribunal pour quelques heures  plus tard, voter sans aucune objection la loi le supprimant. C'est ce politicien de métier qui nous accuse de faire de la politique politicienne !
 Et pourtant des membres de l’association seraient satisfaits de voir le jour d’un point de collecte en centre ville car ils se plaignent de leur intimité dévoilée au travers des sacs transparents. Une habitante du centre ville d’Avranches, soucieuse de son intimité et respectueuse du tri a eu l’idée de broyer ses papiers confidentiels. Son sac de tri sélectif a eu droit à un autocollant rouge de refus de tri pour non-conformité ? Comme excuse de la Communauté de Communes, on renvoit la balle au centre du tri !!! Et on lui conseille de camoufler les papiers broyés au centre d’un sac. Cela devient de plus en plus difficile de faire le tri à Avranches ! Un papier broyé ou non reste un déchet recyclable.

Lors de la dernière réunion de l'assemblée communautaire, M Huet s'est auto congratulé en annonçant des tonnages à la baisse, qui selon lui, sont le résultat du nouveau mode de collecte. Or cette baisse est tout simplement mécanique car nous rappelons que la Communauté de Communes teste jusqu'à fin 2013 l'élargissement du tri à tous les plastiques (emballages, pots de yaourt …). De ce fait, ceux ci, selon l'émission de France2 envoyé spécial (diffusée jeudi 18 avril) représentent prés du tiers de nos déchets. Il est donc logique que les ordures ménagères baissent et que le tri sélectif augmente. De ce constat biaisé, M. Huet s'empresse d'annoncer une baisse des taux de la TEOM. Là aussi nous dénonçons une manœuvre politicienne: les taux vont certes baisser mais la valeur locative augmentant tous les ans, les exemples chiffrés ne seront plus aussi avantageux. De plus, il est à noter que l'on donne une prime aux communes où il y a le plus de problèmes en n'oubliant pas bien sûr ces électeurs (le centre ville d'Avranches). Par contre, pour les communes rurales où tout se passe bien, il n'y aura aucune baisse. Est-ce de cette manière que M. Huet compte verbaliser les incivilités?

Nous partageons le point de vue de la Communauté de Communes sur cette question des incivilités, mais nous pensons que le diagnostic de celle-ci est partiel. Il n'y a pas qu'un manque de civisme d'une minorité car les volumes sont trop importants pour être le seul fait de quelques-uns. Aujourd'hui, beaucoup d'habitants sont lassés de devoir faire le tour de la ville pour pouvoir trouver un container disponible et ils n'hésitent plus à laisser leurs sacs au pied des containers pleins ou défectueux.
L’incivilité est très fréquente sur la petite ceinture autour d’Avranches. Phénomène étonnant où l’on aurait pu croire l’effet inverse avec la zone rurale. Plus on se rapproche du centre ville et plus il y a de l’incivilité. Les points les plus fréquentés sont les points les plus sales tels que : La salle Roger LEMOINE, le stade de St Matin des champs, cimetière de St Martin des Champs, le quartier de la Turfaudiére, etc.….  Le Lundi matin est le jour où toute l’incivilité est à son maximum partout jusque dans les rues d’Avranches. Le président de la Communauté de Communes verbalisera dés que tout le système sera opérationnel. Cela sera-t-il suffisant pour mettre un réel frein à toute cette incivilité. Ne va-t-elle pas s’étendre par ailleurs. C’est dans les endroits HLM d’Avranches que l’on constate le plus d’opposition au système tel que le quartier de la Turfaudiére qui était le quartier teste. Les résidents déposent leurs sacs non conformes aux ex-lieux de collecte.  
Un conseillé municipale d’Avranches a été vu, à plusieurs reprises, jeter ses ordures ménagères par la fenêtre de son gros véhicule 4 x 4 à la salle Roger Lemoine. Si en plus nos conseillers montrent le mauvais exemple !!!  
Mr Huet a été informé par moi-même AUBREE Benoit-Marie à une réunion d’information au Val St Pére au mois de mars 2012 de ces risques d’incivilités. Dire aujourd’hui qu’il n’en est pas responsable car il  a mis les moyens techniques en place, me semble injustifié. Il connaissait les risques de ce nouveau système et aujourd’hui il en est responsable.

L’accessibilité aux personnes a mobilité réduite : Nos élus ne prennent pas en compte ce thème. Un élus exprime : « les personnes a mobilité réduite sont en capacité d’aller faire leurs courses, ils sont donc en capacité de se débarrasser de leurs déchets !!! » Ce même élu dit que tous les points d’apport volontaires sont à la hauteur réglementaire pour les personnes à mobilités réduites tel que les fauteuils roulants ». Nous proposons des solutions et quelques élus en prennent note. Cela portera il ces fruits ?
 
L’insalubrité : Bien sur toute cette incivilité apporte de l’insalubrité autour des points de collecte, en plus du coté sanitaire, les containers sont sals. L’association a interpellé Mr le préfet de la manche Mr CORLAT qui nous a renvoyé vers Mme DULAMON Sous préfete d’Avranches. Le but de cette interpellation est de vérifier la conformité de ses containers par rapport à l’article 82 du règlement sanitaire départemental. L’association demande à rencontrer Mme la sous préfete. Nous sommes en attente d’un rendez vous.  Dans un article de cette semaine Mr Huet reconnaît « les couvercles ne sont pas assez étanches ».

Lors de nos rencontres avec les élus, les difficultés de communication de la Communauté de Communes ont été soulevées à plusieurs reprises. Une ambassadrice du tri, Mme HURICK, est employée pour informer et faire le lien avec les citoyens de la communauté. Nous l'avons donc invitée à une réunion du bureau de l'association afin d'échanger avec elle sur les solutions possible pour améliorer le système mais il lui a était interdit de venir car nous avons commis « un crime de lèse majesté »  en adressant directement l'invitation à cette dernière et une simple copie à M. Huet. Mr Huet renforce cette équipe… Il y a un an, la Communauté de Communes a licencié des salariés pour économiser le système et aujourd’hui on en rembauche….
L’association propose à la communauté de  communes d'organiser  une réunion publique pour faire un premier bilan. Cette demande n'ayant pas d'échos, nous organiserons une réunion publique vers la mi mai où seront invités les élus de la Communauté de Communes et notamment Mr le président de la communauté de communes d’Avranches ainsi que les présidents des communautés de communes de l’Avranchin.

contacts association :
téléphone au 06.44.74.15.72  
internet : letropplein@laposte.net

réseaux sociaux : facebook
blog : le.trop.plein.overblog.com


François Groualle - avranches.infos
twitter 
facebook
google +

tumblr
instagram