Tour de France 2013 Avranches Mont-Saint-Michel étape contre-la-montreA J-2 avant la venue du Tour de France cycliste dans le sud Manche, des manifestations extra-sportives pourraient avoir lieu lors de l'étape Avranches - le Mont-Saint-Michel mercredi 10 juillet 2013.
La Grande Boucle est une manifestation médiatique, retransmise en directe en France et dans de nombreux pays.
L'occasion est trop tentante pour certains de mettre en avant des révendications.

Le jour de l'étape, les opposants au mariage des couples de même sexe et à la loi du 23 avril 2013 (promulguée le 18 mai 2013) leur ouvrant ce droit, devraient organiser des happenings à Avranches (Hôtel de ville et place Patton), Ducey (château) et au Mont-Saint-Michel (remparts).
La veille, une soirée "veilleurs" devrait être organisée à Avranches de 20h30 à 22h30 devant l'Hôtel de ville.
Les activistes du mouvement «la manif pour tous» dénonceront au passage l'incarcération d'un des leurs Nicolas Bernard-Busse, condamné à 4 mois de prison dont deux ferme pour rebellion. (lien ici)

Le Mont-Saint-Michel pourrait être aussi le théâtre d'une autre manifestation. Celle des opposants aux nouvelles dispositions concernant le transport des salariés et résidents du Mont.
Si une nouvelle grille tarifaire mise en oeuvre le 3 juin dernier prévoit des baisses de tarifs des parkings et abonnements par rapport au projet initial présenté par le Syndicat Mixte Baie du Mont-Saint-Michel le 3 avril, elle dégrade les conditions de transport des salariés.
Les «Montoises» - navettes dédiées au transport des salariés et résidents de la Merveille ainsi que les personnes à mobilité réduite - sont retirées du service; le public concerné devant dorénavant utiliser les «passeurs», des navettes visiteurs qui s'arrêtent à 400m de l'entrée du Mont au lieu des quelques mètres avec les Montoises.

le Mont-Saint-Michel greve abbaye Monuments Nationaux CMFCette dégradation est contestée par le collectif Baie du Mont-Saint-Michel qui rassemble différents acteurs économiques, associatifs locaux.
Elle est à l'origine des perturbations à l'abbaye du Mont-Saint-Michel.
Depuis plus d'un mois le personnel de l'abbaye relevant du Centre des Monuments de France (CMF) ont entamé un mouvement social.
La grève reconductible s'est accompagnée d'un accès gratuit à l'abbaye. Cette gratuité aurait occasionné un manque à gagner de 600.000€ pour les Monuments Nationaux. 

Après plusieurs réunions de travail, le Syndicat Mixte Baie du Mont-Saint-Michel a proposé le 1er juillet le rétablissement de navettes dédiées pour les salariés. Un communiqué de presse a été publié à ce sujet (en ligne en fin de post).
Dans les grandes lignes, il est prévu le retour d'une navette de 70 places avec 18 rotations par jour sur une période de 3 mois (du 22 juillet au 22 octobre 2013) avec la dépose et la reprise du salariés à l'ancien parking des cars au pied de la Merveille.
Ce nouveau dispositif «fera l'objet d'une évaluation qui sera partagée par tous les acteurs concernés Transdev, service de l'Etat, Syndicat mixte, représentant des salariés.»

du Mont-Saint-Michel la MontoiseCette offre a été rejetée par le collectif et le personnel de l'abbaye qui réclament au moins 50 rotations.
Le 4 juillet, le Syndicat Mixte Baie du Mont-Saint-Michel s'est fendu d'un nouveau communiqué de presse (en ligne en fin de billet) avec pour titre «Nous avons fait des propositions en préservant l'intérêt général du projet, nous souhaitons que la raison l'emporte et que le travail de chacun reprenne
Le communiqué de presse rappelle les avancées consenties par la collectivité depuis le 3 avril et met en garde les contestataires à ne pas pertuber le bon déroulement du Tour de France au Mont-Saint-Michel, qui est «une occasion exceptionnelle de mettre en valeur ce grand site

Les conséquences de ces deux communiqués de presse ne sont pas fait attendre : le personnel des Monuments nationaux a durci le mouvement de grève en fermant l'abbaye au public dès ce matin.
Toujours ce matin des visiteurs ont été contraints de descendre des navettes stoppées sur la digue-route par une manifestation du collectif d'opposants et obligés de rejoindre la Merveille à pied.
Concernant l'arrivée de l'étape Avranches / le Mont-Saint-Michel, le collectif n'envisage pas de perturber son bon déroulement. 
«On ne touchera pas au Tour de France, c'est une fête populaire. On ne veut pas ternir l'image du Mont-Saint-Michel» déclare Philippe Cathonnet, un des responsable du collectif, contacté par téléphone.

Cette déclaration est confirmée officiellement par un communiqué de presse diffusé le 9 juin 2013.
«C’est pourquoi le ‘Collectif’, avec le sens de la responsabilité qu’il l’a toujours caractérisé, s’interdit toute entrave au bon déroulement de l’épreuve du Tour de France du mercredi 10 juillet entre Avranches et le Mont Saint-Michel et récuse par avance tout débordement qui pourrait se produire.»
Lire le CP en bas de ce post. [MAJ 09/07/2013 - 13h30]

Restera à attendre mercredi 10 juillet ce qu'il en sera réellement.


vidéo France 3 Basse-Normandie - 05/07/2013 - lire article


communiqués de presse du syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel et du collectif Baie du Mont-Saint-Michel

CP du 1er juillet 2013 - syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel

CP du 4 juillet 2013 - syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel

CP du 9 juillet 2013 - collectif Baie du Mont-Saint-Michel [MAJ 09/07/2013]


sites et/ou liens internet utiles :


François Groualle - avranches infos
twitter
facebook
google +

tumblr
instagram