Mission réussie pour les Rencontres Trans Musicales 2013. La 35ème édition qui s'est achevée dimanche soir à Rennes a tenue toutes ses promesses. En terme de fréquentation et d'artistique.

Béatrice Macé Jean-Louis Brossard Rencontres Trans Musicales Rennes 2013Lors du traditionnel point-presse les co-directeurs du festival Béatrice Macé et Jean-Louis Brossard se déclarent ravi de cette édition qui sera «une année exceptionnelle». A l'image de l'année précédente.
Quelques chiffres.
Plus de 60.000 spectateurs auront fréquenté le festival rennais pendant 4 jours, déambulé dans les 6 lieux (parc des expos, l'Ubu, le Triangle, l'Etage de la salle du Liberté, l'Aire et les Champs Libres) et assisté aux nombreux spectacles gratuits et payants.
A lui seul, le parc des expositions a accueilli 50% de la fréquentation, en augmentation par rapport à l'année précédente (30.000 cette année contre 28.000 en 2012). Complets (jauge 12.500 entrées par soir) les vendredi et samedi, la hausse provient de la soirée du jeudi qui a mieux mobilisé cette année avec plus de 5.000 entrées payantes.

L'édition devrait être à l'équilibre. Mais, comme le rappelle Béatrice Macé, la situation financière de l'association organisatrice reste difficile. Ses comptes sont dans le rouge, conséquence du déficit (470.000€) de l'opération Trans Export conduite en Russie et République Tchèque en 2010. Le désengagement quelques temps plus tard d'un important partenaire financier (Sony-Ericson) a obligé l'association à mener un plan d'économie, avec deux licenciements à la clefs.

Interrogé, Jean-Louis Brossard, en charge de la programmation artistique, a confié ses quelques coups de coeurs du WE : les ukrainiens de Dakhabrakha, les rennais de Superets et le normand Fakear.

Rencontres Trans Musicales Rennes 2013 DakhabrakhaLe public a pu découvrir Dakhabrakha en show-case samedi après-midi au Liberté dans le centre-ville. Pour le concert, le rendez-vous était donné le soir même au Parc des expos. En tenue folklorique (cf. photo), le quatuor ukrainien a conquis les spectateurs par la volupté de leur musique, mix de trad et de rythmes plus modernes.
Dakhabrakha, solidaire des mouvements politiques en cours à Kiev. Pendant tout le concert, des photos des manifestations réclamant le rapprochement de l'Ukraine à l'Europe ont été projetées sur un écran géant.
Les locaux de Superets n'ont pas raté leur passage au Trans. Les rennais ont livré un set des plus énergiques sur des airs plutôt rétro.
Il est toujours difficile d'ouvrir la soirée, notamment au hall 9, la méga salle d'une capacité de 7.000 places. Tel un fakir, le normand Fakear a su charmer le public avec son electro à consonnance abstract hop-hop. En fin de set, il était difficile de se frayer un passage à travers la foule.

Parmis les nombreux artistes présents au parc des expos, on en citera quelques uns qui ont marqué leurs passages.

Stromae parc expos Rencontres Trans Musicales Rennes 2013Le chanteur belge Stromae est définitivement l'un d'entre-eux. Après un premier passage remarqué aux Trans en 2010 et la sortie récente de l'album «Racine carrée», le maestro à noeud papillon était attendu vendredi à Rennes.
Pour preuve ce concert était complet depuis de nombreuses semaines. Et faisait craindre des problèmes de sécurité au cas où il y aurait plus de spectacteurs à vouloir assister au concert que la capacité du hall 9. D'où la mise en place de restrictions de circulation et le renforcement du nombre agents de sécurité. La sécurité et le confort du public n'ont pas de prix.

London Grammar Rencontres Trans Musicales Rennes 2013L'autre tête d'affiche était le trio anglais London Grammar sur scène le jeudi. Découvert, en guest, sur le titre «Help me lose my mind» du jeune groupe electro britannique Disclosure, on a pu déjà mesuré l'étonnante et magnifique voix d'Annah Reid. Une voix qui n'est pas sans rappeler celle de Lana Del Rey, notamment sur leur album intitulé «If you wait» mélange de musique pop, electronica et trip-hop.
Le live dans le hall 3 était excellent quoique un peu court (40 minutes). La déception aura été de courte durée lors du rappel avec la reprise (géniale) du tube de Chris Isaak «Wicked game».

La spécificité et la notoriété des Transmusicales ne sont pas les têtes d'affiche mais les découvertes. Le festival se veut défricheur et capable de repérer aux quatre coins de la planète les talents de demain.
D'où la présence importante de programmateurs de salle de concert ou de festival venus découvrir le(s) groupe(s) qui seront sur les affiches en 2014, voire au delà.
A l'exemple du groupe sud-africain Skip&die découvert aux Trans en 2012 et qui a écumé de nombreux festivals d'été cette année.

Difficile de savoir quels seront les artistes qui sortiront du lot et feront carrière.
QuelqueLuz Charlie Hebdo Rencontres Trans Musicales Rennes 2013s pistes (subjectives). Le Vasco, groupe français, qui a détonné par son énergie sur scène. Les américains The Skins et Escort, respectivement rock survitaminé et disco. Le hip-hop endiablé des anglais the Midnight Beast, une tuerie.
Et coté electro, le projet «Boarding Pass» du montpelliérin Joris Delacroix; avec un réacteur d'avion en fond lumineux.

Les lecteurs de l'hebdo satirique Charlie Hebdo n'auront pas manqué de passer dans le hall 3 le samedi pour assister au DJ set du dessinateur Luz (photo à droite).

Le succès d'un festival tient principalement de sa programmation. Mais pas seulement. L'accueil du public et la décoration ne sont pas à négliger.

Rencontres Trans Musicales Rennes 2013 parc expos décorationDe ce coté là, les Trans excellent, notamment au Parc des expos, hall 5. Les décorations, lumières tamisées et stands font oublier la froideur de l'imposant hall.
Si la traditionnelle galette-saucisse est au menu, le festivalier peut se replier sur des plats plus exotiques et variés tels les paninis mexicains, sushis, falafel, tajines, ...ou huitres de Cancales et se désaltérer au bar Heineken ou aux salons de thé ou champagne, selon ses envies et son budget.

Au final et pour résumer les Trans 2013 étaient vraiment exceptionnelles.


galeries photos web 2.0 (via iPhone 4S)
1 - Parc des expos :

2 - le Liberté -


François Groualle - avranches infos
twitterfacebook • googletumblrinstagram