Michel Thoury Point-Presse barrage sur la Sélune mars 2012 Saint-Hilaire-du-HarcouetIl était environ 16 heures ce mardi 17 février 2015. L’ancien maire de Saint-James, président de l’Inter-Sage de la Baie du Mont-Saint-Michel revenait d’un rendez-vous au Conseil général à Saint-Lô.  
Pour une raison indéterminée, la voiture dans laquelle il circulait en direction de Rennes, s’est encastrée par l’arrière dans un camion, sur la bande d’urgence, à hauteur de Pont-Farcy.

A 19 heures, les secours étaient toujours sur place. La circulation, très ralentie, ne s’effectuait toujours que sur la seule bande de gauche.


“Enfant du Pays de la baie”. Michel Thoury avait 72 ans. Natif de Saint-Hilaire-du-Harcouët, il avait fait ses études à Agneaux, Avranches, où il avait passé son baccalauréat avant d’entamer des études de médecine qui le conduiront à la chirurgie dentaire, pour laquelle il obtient le diplôme de docteur en 1972. En 1970, il fonde l’Association des chirurgiens-dentistes du Sud-Manche pour la formation des chirurgiens dentistes du Sud-Manche et des communes limitrophes de l’Orne, du Calvados et de la Mayenne.

Elu municipal et cantonal. Un engagement au service des autres déjà, qu’il poursuit en 1977 dans la vie publique en devenant conseiller municipal et deuxième adjoint au maire de Saint-James.
Il sera élu maire de 1983 jusqu’en 2014. C’est aux dernières élections municipales, ayant choisi de ne pas se représenter, qu’il passe le relais. Les projets qu’il y a mené à terme sont nombreux et ambitieux, toujours. S’il s’engage pour sa commune, il défend aussi son canton.
Dès 1977, il entre dans le syndicat intercommunal à vocation multiple, qui regroupe douze communes du canton. Le 1er janvier 1993, il fonde la communauté de communes, dont il devient président. Un poste qu’il occupe jusqu’aux dernières municipales.
Elu départemental et régional. Élu conseiller général du canton de Saint-James en mars 1992, il a été 2e vice-président de l’assemblée départementale de mars 1998 à juin 2001.
Il siégeait dans de nombreuses commissions : environnement, tourisme, mise en valeur de patrimoine de la baie… Au Conseil régional, il a été conseiller de mars 1992 à 2004, mais aussi vice-président en mars 1998.
Des structures décisionnelles et administratives qu’il connaissait bien.
Des relations qu’il a su mettre à profit pour développer son “pays” qu’il vantait dès que l’occasion lui en était donnée.

Homme de passions. Passionné dans les diverses domaines dont il était amené à s’occuper, il l’était aussi de chevaux. On se souvient de lui aux côtés de Jules Lepennetier, l’entraîneur de Général de Pommeau, vainqueur du Prix d’Amérique.
Initiateur du Conseil des chevaux de Normandie, la Basse-Normandie lui doit aussi d’avoir accueilli les Jeux équestres mondiaux l’été dernier.
Président de la Commission locale de l’eau dès janvier 1999 chargée de la mise en place du Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau sur les départements de Mayenne, Ille-et-Vilaine etManche, trois régions et deux agences de l’Eau.
Il avait alors initié le dossier d’arasement des barrages de Vezins et La Roche qui Boit sur la Sélune. Il était président de l’Inter-Sage du Grand Ouest.
C’est à ce domaine de l’eau que Michel Thoury consacrait désormais son temps depuis qu’il avait cessé ses mandats dans la vie municipale.
On garde de l’homme politique ses engagements pour la Basse-Normandie, ses idées novatrices et ambitieuses et bien sûr son humour, sa bonne humeur et son amour de la vie et des bonnes choses.


Source : La Gazette de la Manche / Pascal Brassinne - 18/02/2015.



L'inhumation aura lieu samedi 21 février 1015, à 14h30, à l'église de Saint-James


vidéo : source F3 Basse-Normandie 18/02/2015

 


les réactions sur twitter :


François Groualle - avranches infos
twitterfacebook • googletumblrinstagram