tourbière du Pré Maudit Gathemo sortie nature Benoît Lefebre-Vivier office du tourisme Mortainais 23 mai 2015Le Mortainais, territoire situé au sud-est du département de la Manche, concentre d'intéressants lieux naturels et touristiques.
Parmi les plus connus : les cascades de Mortain, la Fosse Arthour à Saint-Georges-de-Rouelley ou la Tourbière de la Lande Mouton à Saint-Clément-Rancoudrey.
Il existe un autre lieu remarquable mais qu'il n'est pas possible de découvrir en dehors de sortie nature programmée par l'Office du tourisme du Mortainais : la tourbière du Pré Maudit à Gathemo.
Une visite commentée et passionnante s'est déroulée samedi 23 mai 2015 en présence de Benoît Lefèvre-Vivier, animateur nature de l'Office du tourisme du Mortainais.
Au cours de la sortie, il a été expliqué l'origine de la tourbière, présenté la faune et la flore s'y trouvant et conté de nombreuses légendes (tragiques) qui ont donné le nom à l'endroit.
La sortie a été filmée, il est possible de regarder la vidéo en fin de billet.

tweet de la sortie :


Les prochaines visites de la tourbière (sauf erreur) :

  • jeudi 16 juillet 2015, 15h30, RDV place de l'Eglise
  • mardi 5 août 2015, 15h30, RDV place de l'Eglise
  • samedi 19 septembre 2015, 10h30, RDV place de l'Eglise

    infos : 02.33.59.19.74 (Office du tourisme du Mortainais)

la tourbière du Pré Maudit à Gathemo. Quelques infos (source CDC de Sourdeval). 

tourbière du Pré Maudit Gathemo légende conte« Deux frères aimaient la même fille. Par coquetterie sans doute, elle avait reçu leurs serments et y avait répondu par des promesses. Un jour, travaillant tous les deux aux champs, Jeanne les regardait assise sur une pierre en filant sa quenouille. Tout à coup, l'un des deux frappa son frère avec sa faux ; ce dernier mourut à ses pieds. Depuis, le côté de la prairie sur lequel travaillait l'assassin est resté infertile tandis que l'autre produit toujours les plus belles récoltes de foin. »

Riche de nombreuses légendes, le Pré Maudit est situé au cœur du massif granitique du Virois. Cette tourbière, relativement récente (4 000 ans avant notre ère), s'est parée de différents paysages au cours des millénaires en fonction des variations climatiques. Lors des périodes froides, le site était constitué de paysages ouverts de toundras et de steppes qui se transformaient en forêts tempérées lors des périodes de réchauffement. La tourbe s'est déposée à un rythme très lent (sur plusieurs siècles) pour atteindre une profondeur maximale de 3,5 mètres.

tourbière du Pré Maudit Gathemo sortie nature Benoît Lefebre-Vivier office du tourisme Mortainais 23 mai 2015 floreDès 1945, faute d'y trouver un intérêt économique, les habitants riverains du Pré Maudit ont peu à peu délaissé la tourbière. Cela a entraîné, malgré eux, l'installation d'un boisement périphérique étendu qui couvre plus de 80 % de sa surface à ce jour. Ce phénomène naturel, associé à des travaux de drainage importants sur son pourtour destinés à assécher les prairies tourbeuses environnantes, ont fortement modifié le fonctionnement hydrologique en l'asséchant progressivement mettant tous deux en grand danger le patrimoine faunistique et floristique de la tourbière. Celle-ci possède pourtant une faune et une flore atypique puisque l'on peut y trouver les espèces suivantes : la Linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum) espèce rarissime, protégée au niveau de la Basse- Normandie, la violette des marais (Viola palustris), l'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus) ou la decticelle des alpages (Metrioptera saussuriana), espèce de sauterelle localisée dans l'ouest de la France aux hauteurs de la Basse-Normandie et au centre de la Bretagne.

Compte tenu de la biodiversité patrimoniale qu'elle recèle, la tourbière du Pré Maudit a été intégrée à la politique de préservation et de valorisation des Espaces Naturels Sensibles  du Conseil général de la Manche. A ce titre, ce dernier a décidé, en accord avec la commune de Gathemo, de se porter acquéreur de la tourbière et de ses abords  sur une surface d'environ 35 ha pour y mettre en œuvre des actions de protection des espèces faunistiques et floristiques et de la tourbière en elle-même mais aussi des aménagements nécessaires à son ouverture au public.
L'enjeu principal de restauration de ce site va donc constituer à réhumecter la tourbière en eau afin de lui donner la possibilité de se reconstituer en permettant à l'eau qui l'irriguait naturellement dans le passé de l'atteindre à nouveau. Un effort sera également mené pour limiter la dynamique de végétation (la ceinture d'arbres progresse peu à peu vers le centre du site). Enfin, une aire de stationnement sera réalisée à partir de laquelle partira un sentier de découverte du site menant à un petit observatoire de lecture du paysage en hauteur. Des visites de site sont néanmoins programmées annuellement avant la réalisation de ces opérations.


vidéo de la visite commentée :


sites et/ou liens internet utiles :

tweet concernant la commune :

 


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) Facebook (journal) • Google+ • Tumblr • Instagram