Nicolas Dupont-Aignan Nicolas Calbrix Debout la France Brécey 11 juin 2015 point-presse bar le MikadoAprès une visite à l'Eco-parc du Chêne au Loup à Tirepied et un point-presse/rencontre avec les élus locaux au bar le Mikado à Brécey (photo à doite), Nicolas Dupont-Aignan, président du mouvement gaulliste Debout la France et les principales têtes de liste départementales aux prochaines élections régionales en Normandie (Olivier Pjanik pour la Manche, Anne Boissel pour le Calvados, Nicolas Calbrix pour l'Eure) organisaient en soirée une réunion publique à Brécey, à la salle Arsenne Garnier.
Une soixante de personnes étaient présentes dont quelques élus locaux à l'exemple de Bernard Tréhet, maire de Brécey et conseiller départemental d'Isigny-le-Buat.
Le meeting a été entièrement filmé ; la vidéo peut-être consultée à la fin de ce post.

La rencontre avec le public s'est déroulée en trois temps : 1- une présentation du chef de file et des têtes de liste départementale, 2- une série de questions/réponses et 3- un verre de l'amitié en fin de réunion.

tweets autour de la réunion publique :

La réunion publique dans les grandes lignes.
Intervention de Nicolas Dupont-Aignan. Il explique l'origine du mouvement Debout la France, sa filiation avec le gaullisme originel : «le général de Gaulle gouvernait dans l'intérêt du pays et non pour lui même» reprochant aux présidents successifs de droite comme de gauche de céder au pouvoir des sondages, des lobbys ...
S'il se déclare européen, il rejette les différents traités communautaires (Maastricht, Amsterdam, Nice, ...) qui ont faire perdre la souveraineté du pays sur les questions de la monnaie, l'immigration, ...
En politique intérieure, il critique la féodalisation des élus sur les territoire.
Concernant les élections régionales, il souhaite un renouveau politique. Il déclare que ses listes seront composés de candidats 100% indépendants, de candidats qu'ont pas perdu lors de scrutins locaux.
Il veut une réduction du nombre de vice-présidents dans les futurs conseils régionaux et des régions plus au service des territoires que des grandes agglomérations.

Anne Boissel, agricultrice près de Trévières (14), souhaite lutter contre la désertification rurale. Elle dénonce la concurrence déloyale dans l'agriculture validée par les partis de gouvernement. Elle fait part du malaise du milieu agricole notamment laitier : «le lait qui vous nourrit ne nous nourrit plus».
Nicolas Calbrix souhaite l'organisation d'un référendum en Normandie pour le choix de sa capitale : Caen ou Rouen. Il évoque la question de la répartition des investissements sur le territoire, la formation, les transports ferroviaires, le développement économique, ...

Lors des échanges, les questions ont porté sur le nombre d'adhérents du mouvement, sur les relations internationales (Daech, la Syrie, l'Ukraine), le nucléaire et les énergies renouvelables en France, le système financier et l'emploi, ...
Les réponses apportées par Nicolas Dupont-Aignan sont sur la vidéo intégrée en fin ce ce post.


site et/ou liens internet utiles :


vidéo de la réunion publique - jeudi 11 juin 2015 :


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) Facebook (journal) • Google+ • Tumblr • Instagram