«Vote sur la résolution TAFTA au Parlement européen : un report c’est bien, un abandon des négociations c’est encore mieux !» titre le communiqué de presse du Collectif National Unitaire Stop-Tafta daté du mercredi 10 juin 2015.
Il se poursuit :

TAFTA TTIP«Adopté le 28 mai par la Commission Commerce international du Parlement européen (INTA), le projet de résolution sur le traité transatlantique (TAFTA) devait être voté en séance plénière mercredi 10 juin 2015. Faute de soutien suffisant, le Président du Parlement Martin Schulz et le rapporteur Bernd Lange, avec l’approbation du groupe PPE, ont décidé hier de repousser le vote de cette résolution controversée.
Cette décision est un désaveu cinglant du travail entrepris ces derniers mois, en particulier par Bernd Lange, pour l’adoption d’une résolution qui a suscité de nombreux débats et amendements. C’est une preuve supplémentaire des désaccords existants sur ce projet de traité transatlantique. Le texte se refusait notamment à remettre en cause les privilèges accordés aux investisseurs et le recours à l’arbitrage d’investissement.
Il s’agit d’une première historique : c’est la première fois que le vote d’une résolution de ce type est ajourné faute d’accord politique.
Ce report constitue une victoire pour la mobilisation citoyenne qui se développe partout en Europe depuis le lancement des négociations. Les 2 millions de signatures rassemblées en quelques mois par l’initiative citoyenne auto-organisée, les milliers de courriels envoyés aux eurodéputés ces derniers jours montrent l’ampleur de cette mobilisation.
Ils témoignent du refus largement partagé de mécanismes renforçant les pouvoirs des multinationales ou de l’affaiblissement des régulations environnementales et sociales.
Le report de la résolution au Parlement montre, une fois de plus, que la Commission européenne n’a pas de légitimité pour négocier un tel accord. Ce n’est qu’une étape : les négociations doivent être abandonnées !»

vidéo : TAFTA pour les Nuls - TAFTA ta gueule à la récré #DATAGUEULE 14


Partout en France, en Europe, aux USA et au Canada des collectifs anti-traités transatlantiques se sont constitués pour informer, sensibiliser le grand public et les citoyens des conséquences de l'adoption de tels traités (cf. vidéo et texte ci-après).
Un collectif Stop-Tafta s'est constitué dans le sud Manche il y a quelques mois.
A son actif, deux animations organisées à Avranches. Une réunion publique jeudi 5 mars 2015 avec la participation de Frédéric Viale d'ATTAC et François Dufour, vice-président EE-LV au Conseil Régional de Basse-Normandie et un happening samedi 18 avril 2015 lors du marché hebdomadaire.

cf. tweets :

Nouvelle action, le Collectif Sud Manche invite tous les élus locaux et nationaux du département de la Manche à déclarer leurs collectivités hors zone TAFTA.
Un courrier a été adressé à l'ensemble des maires, conseillers départementaux, députés et sénateurs du département.
Le texte est le suivant :
L’Union européenne et les États-Unis négocient un accord de libre-échange, dit PTCI* ou Tafta*. Au-delà des États-Unis et de l’UE, cet « OTAN de l’économie » impacterait toute la planète. De nombreux autres accords sont également en cours de négociation, dont l’AECG* ou le Ceta*, entre l’Union européenne et le Canada, en passe d’être conclu.

Ces négociations opaques se déroulent dans le dos des peuples d’Europe et d’Amérique du Nord. Elles visent à établir un grand marché transatlantique qui consacrerait la domination des multinationales européennes et américaines au détriment des citoyens de part et d’autre de l’Atlantique. Sous couvert d’une hypothétique relance de la croissance, ces négociations risquent de niveler par le bas les normes sociales, économiques, sanitaires, culturelles et environnementales. Ces nouvelles normes seraient placées sous le contrôle de tribunaux supranationaux d’arbitrage privés, hors de tout contrôle démocratique.

Cet accord de libre-échange menace de mettre en péril ce qui rend nos sociétés encore vivables. C’est la raison pour laquelle nous appelons les parlementaires français et européens nouvellement élus à faire pression sur les États membres et la Commission européenne afin d’interrompre les négociations du Tafta.

De plus en plus de collectivités locales se déclarent « hors Tafta ». Nous demandons aux élus, aux organisateurs de manifestations culturelles et aux acteurs des secteurs d’activité concernés de faire entendre leur voix en se déclarant eux aussi « hors Tafta ».

Nous appelons à une large mobilisation de la population pour faire vivre ce débat partout dans nos villages et nos quartiers, sur nos lieux de travail et d’étude et créer des collectifs locaux partout en France pour enrayer le TAFTA, le CETA, et sortir du piège des accords de libre-échange.

Le Collectif Stop-TAFTA du sud Manche a lancé une pétition en ligne via le site Change.org pour mobiliser le public et (in)directement faire pression sur les élus.
Il est possible et même vivement conseiller de la signer. Le lien vers la pétition.

* Le projet de partenariat transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis est appelé Tafta (Transatlantic Free Trade Agreement), PTCI (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement), TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership ) ou encore grand marché transatlantique. L’accord entre l’Union européenne et le Canada est appelé AECG (Accord économique et commercial global) ou Ceta (Comprehensive Economic and Trade Agreement).

 


sites et ou liens internet utiles :


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) Facebook (journal) • Google+ • Tumblr • Instagram