IMG_8958

Un Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile (ci-après CADA) a ouvert à Avranches. 
Après une communication dans les médias et en conseil municipal restreint la semaine dernière (lire ici), une réunion publique d'information a été organisée lundi 25 janvier 2016 à la salle Victor Hugo. Elle a attiré un public nombreux avec plus de 200 personnes présentes.
David Nicolas, maire de la ville, a présenté les intervenants : François Gemenne, chercheur et spécialiste des flux migratoires internationaux, Pierre Henry, directeur général de l’association France Terre d'Asile et Redouane Bouadoud directeur du CADA d'Avranches.

Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile CADA Avranches réunion publique 2016 public salleLa crise migratoire que connaît l'Europe inquiète la population.
Les personnalités présentes ont dédramatisé la situation en France et expliqué que accueil de 90 demandeurs d'asile à Avranches était quoisiment sans risque majeur et même une opportunité pour la ville en terme d'emplois et d'activité économique.
Citant l'exemple de Chambon-le-Château, village de Lozère de 300 âmes qui a pu conserver ses services publics et commerces grâce à l'ouverture d'un CADA d'une cinquantaine de personnes. (cf. vidéo fin de post). 

A l'issue des deux exposés sur les flux migratoires et sur le fonctionnement d'un CADA (Cf. vidéo en fin de post), la parole a été donnée au public.

Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile CADA Avranches réunion publique 2016 David Nicolas maire Guénhaël Huet député LR débatLe premier à intervenir a été Guénhaël Huet, député LR et conseiller municipal d'opposition. «Accueillir 90 personnes [pour une ville de 7.500 habitant] me paraît excessif» déclare l'intéressé, en comparant avec d'autres villes, chiffres à l'appui. 
Le parlementaire évoque le refus adressé aux communes limitrophes d'accueillir des demandeurs d'asile ou à l'association Itinérance Sud Manche de recevoir une vingtaine de réfugiés.
Enfin il fustige le manque de transparence de la municipalité sur ce dossier et réclame l'organisation d'une consultation populaire.

Toutes ces allégations sont démontées par David Nicolas, Pierre Henry ou Roland Soubeyrand, de l'association Itinérance Sud Manche.
Le lecteur est invité à visionner la 3ème et 4ème vidéo sous le post pour obtenir les réponses des intéressés.

Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile CADA Avranches réunion publique 2016 caméra

Les responsables de l'association France Terre d'Asile s'engagent à communiquer régulièrement sur le fonctionnement du CADA et promettent d'organiser deux portes ouvertes par an pour permettre à la population locale de rencontrer les demandeurs d'asile.
Comme dit à de très nombreuses reprises par les intervenants «il n'y a pas de raison d'avoir peur». 

A suivre.


vidéos de la réunion publique :

1 - introduction de la soirée par David Nicolas, maire



2 - exposé de François Gémenne, sur les flux migratoires internationales

3 - présentation du CADA par Pierre Henry, France Terre d'Asile

4 - intervention de Guénhaël Huet, député LR et conseiller municipal d'opposition et réponses apportées par David Nicolas et Pierre Henry

5 - débat et conclusion par David Nicolas

extras :

France 3 Normandie - 29/11/2016 - Avranches: 90 places pour les demandeurs d'asile


La Lozère, une étape dans l'exil 


sites et ou liens internet utiles :


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Facebook (journal) • Google+ • Tumblr • Instagram