Rencontres Trans Musicales 2016 débat le financement des festivals, faire ensemble collectif festival

Alors que les financements publics se tarissent, les festivals de musiques actuelles, notamment de taille moyenne, se doivent de redéfinir de nouveaux schémas qu'ils soient économiques (crowdfunding, co-branding, ...) et autres (mutualisation technique, artistique avec d'autres festivals, adhésion à des associations culturelles accompagnatrices, ....) et donc évoluer pour survivre.
Par ailleurs, même en diminution, le soutien des collectivités publiques aux festivals ne doit pas se baser uniquement sur leur fréquentation et leur rayonnement territorial mais il doit aussi s'appuyer sur leur utilité sociale sur le territoire. 
Tel est le constat présenté lors d'un passionnant débat-rencontre «le financement des festivals, faire ensemble» organisé dans le cadre des 38èmes Rencontres Trans Musicales à Rennes samedi 3 décembre 2016, un débat proposé par le collectif des festivals après la projection du documentaire «financer c'est pas festoche» réalisé par Lucile Chambon et Sylvain Thomasson

cf. teaser 



Ce débat est l'un des nombreux organisés par le festival musical rennais. Ces rencontres se veulent un espace commun aux professionnels et aux amateurs, de réflexion et d'analyse dans le secteur culturel.

Rencontres Trans Musicales 2016 Rennes affiche

Elles entrent dans la programmations du festival, au coté des concerts gratuits au Liberté, de la nouvelle proposition «music & food» au théâtre du Vieux Saint-Etienne, ... qui rend les Trans si intéressant à suivre et à assister.

Naturellement les Rencontres Trans Musicales, c'est à la base un festival de musique, renommé internationalement par la qualité de sa programmation d'artistes, bien souvent inconnus du grand public et même des professionnels.
Cette 38ème édition a livré de bonnes suprises, qui espérons-le, tiendront toutes leurs promesses dans les mois à venir.
Parmis les 101 groupes programmés du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2016, quelques artistes ont marqué la 38ème édition.
Dans le désordre et toute en subjectivité : 

les londonniennes de Nova Twins pour leur énergie sur scène :

le duo punk et travestis new-yorkais PWR BTTM (prononcé Power Bottom)
vidéo full set :


le groupe electro-trad auvergnat Super Parquet
vidéo full set :

Reykjavíkurdætur, le collectif hip-hop de 16 islandaises féministes et engagées :
vidéo full set : 

 


résumé des journées et soirées du vendredi 2 et samedi 3 décembre 2016 via twitter :

vendredi 2 décembre 2016 :

samedi 3 décembre 2016 :


sites et/ou liens internet utiles :

 


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Google+ • Tumblr • Instagram • youtube • dailymotion