stop_glysophate_Avranches_prélèvement_urine_pissage_analyse_résultat_positif_contamination_2019_mars

Samedi 2 février dernier, l'association « Faisons la Manche sans OGM » organisait un prélèvement d'urine auprès de 22 volontaires pour détecter la présence de glyphosate, un herbicide développé par la firme Mansonto (lire ici).
Les résultats de l'analyse réalisés par un laboratoire indépendant allemand sont tombés : tous les prélèvements sont positifs.
Les pisseurs locaux vont ainsi porter plainte contre les fabriquants du pesticide et des responsables administratifs et politiques.

Ci-après le communiqué de presse de l'association reçu ce jour, 6 mars 2019 :

Comme dans les autres territoires Français, les détections de glyphosate dans les urines sur le Sud Manche confirment la crainte des citoyens.  

Tous sans exception ont découvert qu'ils excrètent du glyphosate, en moyenne 12 fois la valeur autorisée dans l'eau potable (la référence de la norme est de 0,1 nano-gramme par millilitre pour donner un ordre de grandeur ) .

Inquiétudes certes sur l'évolution de la santé de nos reins puisque des taux de 2,39 ng/ml sont constatés chez des pisseurs de basse Normandie!

campagne_stop_glysophate_Avranches_pissage_pisseurs_prélèvement_urine_volontaires_Faisons la Manche sans OGM_février_2019

Notre détermination est de poursuivre une action en justice, en rejoignant les plaignants contaminés, dans la recherche des responsabilités de notre contamination.

 Dans le courant du mois d'avril, avec les victimes engagées en Normandie, les cobayes que nous sommes déposeront plainte auprès du procureur de Coutances afin de rechercher les responsabilités, tant des fabricants de cette molécule incrustée dans notre corps, que des instances de gouvernance : de L'ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) et de L'EFSA (son homologue européen ) !

Les états membres de L'U.E. ont voté en novembre 2017 en faveur d'une nouvelle autorisation de l'utilisation pour 5 années de cet herbicide. La France qui s' était engagée à retirer la molécule, semble à nouveau reporter une décision de protection de son vivant !

Il est de notre responsabilité de désobéir à la complicité des états et des firmes et de nous engager à définir les responsabilités dans ces contaminations humaines et environnementales. 

Nous n'héritons pas seulement de la vie de nos parents, nous nous devons de la rendre saine a nos enfants ! 


sites et/ou liens internet utiles :


Monsieur X aka François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Google+ • Tumblr • Instagram • youtube • dailymotion