Le concert débute à 15h30 dimanche 22 février. Déjà dans la matinée quelques personnes font des va-et-viens devant la salle omnisport de "la Chaussonnière" à Avranches pour repérer le lieu et peut-être apercevoir leur idole : le chanteur Frank Michaël.
Ils (surtout elles) sont venus des quatre coins de France (Annecy, Lyon, Bordeaux, ...) et même de l'étranger (Belgique) pour entendre leur chanteur favori sur sa seconde représentation de l'année.

Colmar a inauguré la saison des concerts de Frank Michaël. Succès d'audience : concert sold-out (complet), soit 2.200 tickets vendus, qui plus est un mois avant l'évènement. Les organisateurs ont du refusé un bon millier de personnes (lire ).
Avranches n'a pas eu malheureusement cette chance même si le public est venu nombreux.
Le concert n'était pas complet. La salle de la Chaussonnière d'une capacité de 1.100 places (source : quotidien Ouest-France) a accueilli environ 900 personnes. Sera-ce suffisant pour amortir les coûts de la venue du chanteur? Je n'en sais rien.
Mais, il y a lieu néanmoins d'être optimiste. Même si Frank Michaël n'a pas fait le plein, il a quand même attiré le double du concert de Jean-Luc Ponty en septembre dernier.
La saison culturelle avranchinaise est donc sur de bonne voie ... et l'on peut espérer que la progression va se confirmer avec la venue du chanteur Cali le 7 mai prochain (pour information, la billetterie est ouverte).

113_9344Pour revenir à Frank Michaël, deux choses sont sures : 1 - il est populaire auprès des seniors et 2 - il a un sens du busin€$$ hors du commun auprès de ces derniers.
Un exemple? Je passe sur la vente des programmes, avec tout plein de photos du chanteur, avant le concert qui partent naturellement comme des petits pains.
Le coup marketing le plus intéressant est la partie qui suit.
Avant le concert, sur chaque chaise et place de gradin des flyers (tracts) ont été déposés annonçant une série de concerts au Casino de Paris en septembre.
Et alors? me direz vous.
Après quelques recherches sur internet, on apprend que l'organisateur de ces spectacles parisiens n'est pas moins que son agence de booking : Promo Spectacles Enzo.
Contrairement à Avranches où il perçoit un cachet pour sa prestation musicale et la technique (son+lumière) cela quelque soit le nombre de spectateurs, à Paris il loue la salle et fait son bénéfice sur le nombre d'entrées et le marchandising (programmes, CD, T-shirts, ...). Naturellement plus les pigeons seront nombreux, plus la machine à cash sera importante. 
Il va falloir donc faire de la promo pour remplir les dates (ce qui ne devrait pas être un problème a priori, mais bon on ne sait jamais par les temps qui courent). Le flyer juste avant le début du spectacle donne une première info. Ce moyen de communication s'il est nécessaire n'est pas suffisant estime le chanteur.
Il faut que l'info rentre dans la tête de gens. Quitte à marteler.
Alors quoi de plus efficace que de l'annoncer au micro entre deux chansons et quelques remises de bouquets de fleurs, de chocolats, de bouteilles de calvados et de lettres d'amour (!!!!). La scène offre ainsi à notre commercial une tribune idéale pour vendre son produit auprès d'un public tout acquis et conquis. Imparable.
Pour conclure sur ce sujet, il ne serait pas surprenant que les concerts au Casino de Paris à l'automne soient enregistrés et qu'un DVD sorte, comme par hasard, juste avant les fêtes de fin d'année. Une bonne idée de cadeau pour mémé et pour pépé ...

Y pas à dire ce Frank Michaël, c'est un petit malin en affaire.


vidéo : Frank Michaël à Avranches