AG amis du barrage 22_10_2015 2015 Isigny-le-Buat John Kanowski Roger Lebeurrier Serge GotL'association les Amis du barrage s'est réunie en assemblée générale jeudi 22 octobre 2015 à 20h30 à la salle culturelle d'Isigny-le-Buat.
On rappelera que cette association est fermement opposée à l'arasement des deux barrages hydro-électriques sur la Sélune, Vézins et la Roche-qui-Boit, décidée par l'Etat en 2009 (cf. dossier).
L'AG 2015 animée par John Kanowski, président, s'est déroulée en 4 temps :

  1. la présentation du bilan financier (par le trésorier Serge Got) et moral (par le président John Kanowski) de l'association,
  2. les projets 2016 par Roger Lebeurrier,
  3. la présentation juridique sur les recours des propriétaires riverains des barrages par Alain Bazin
  4. l'intervention des élus et les questions du public

L'AG a été entièrement filmée et séquencée en 4 vidéos correspondant aux 4 temps de la réunion.

AG amis du barrage 22_10_2015 2015 Isigny-le-Buat publicCe que l'on retiendra de cette assemblée sont deux annonces, l'une concernant un repreneur potentiel des concessions de la Sélune et l'autre le contact d'un professeur pour qui les barrages peuvent être maintenus.
Une entreprise serait intéressée pour reprendre les concessions des barrages selon John Kanowski.
Si le nom de l'entreprise candidate n'a pas été dévoilé au cours de la soirée, l'information a été transmise le 14 octobre dernier par le député LR de la circonscription Guénhaël Huet auprès du Ministère de l'Ecologie en charge du dossier.
On rappelera que la fin des concessions date de 2007, mais qu'EDF continue d'exploiter les deux ouvrages hydro-électriques tant que l'arrêté de fin de concession n'aura pas été signée par le Préfet de la Manche sur décision du Ministère de l'Ecologie.

AG amis du barrage 22_10_2015 2015 Isigny-le-Buat Guénhaël Huet député pdt EPCI Avranches CCAMSMLe parlementaire local s'oppose au projet de destruction des barrages rappelant une nouvelle fois encore son origine : «un marchandage politique entre un gouvernement [François Fillon, NDLR] et des associations écologistes internationales, ce n'est que çà. Tout le reste c'est que de la littérature».
Il évoque en primeur son contact très récent avec un grand professeur parisien, dont le nom n'a pas non plus été mentionné, qui affirme que «l'arasement des barrages de la Sélune est une aberration» dixit Guénhaël Huet (photo à droite). «Ce professeur qui a une notoriété va nous apporter une caution scientifique supplémentaire» déclare le député.
Il revient sur «l'épisode un peu rocambolesque» du rejet de la consultation populaire par les élus de la communauté de communes d'Avranches Mont-Saint-Michel en juillet dernier.
«Coups de téléphone donnés la veille du scrutin, demande de vote à bulletin secret, c'est un vrai déni de démocratie surtout de la part de ceux qui n'ont qu'à la bouche démocratie participative» dénonce Guénhaël Huet, aussi président de l'EPCI. Dans le colimateur notamment les élus de la municipalité d'Avranches qui l'ont renversé aux élections municipales de mars 2014.
L'intéressé affirme par ailleurs qu'il s'opposera à tout dossier en Communauté de communes qui serait en lien avec l'arasement des barrages.

Préalablement, de nombreux élus locaux ont pris la parole.

AG amis du barrage 22_10_2015 2015 Isigny-le-Buat Erick Goupil maireLe premier Erick Goupil (photo à droite), maire d'Isigny-le-Buat, a rappelé qu'il est pour le maintien des barrages, mais qu'au cas où l'arasement aurait lieu il ne veut pas de «double peine», c'est à dire les barrages détruits et aucun projet pour la vallée. «Je prends la responsabilité d'élu» poursuit-t-il à ceux qui critiquent sa position.
Michel Gérard, maire de Poilley, rappelle ses craintes d'inondation en aval et l'absence de réserve d'eau si les barrages sont démantelés.
Concernant les aménagements de la vallée de la Sélune présentés par le cabinet d'ingénierie «les Maîtres du rêve», quelle structure va les gérer? s'interroge l'élu.
Hors de son secteur, Antoine Delaunay conseiller départemental d'Avranches et assistant parlementaire de Guénhaël Huet parle «d'idiotie sans nom» le projet de démentèlement des barrages ...

AG amis du barrage 22_10_2015 2015 Isigny-le-Buat Laure PetitpasMême si la décision définitive de détruire les barrages n'est pas encore prise par le Ministère de l'écologie, la procédure suit son cours. Ainsi le début de la vidange du barrage de Vezins est prévu en septembre 2016 pour une durée de deux ans; une vidange jugée trop longue pour de nombreux intervenants.

Parmi les questions du public, on retiendra l'intervention de Laure Petipas (photo à droite), d'Argouges, porte-parole d'une grand partie de la jeunesse de la région, opposée au projet d'arasement. «Une fois qu'il y a plus d'eau, il n'y a plus rien» déclare-t-elle. «On ne va pas aller dans un endroit où il n'y a que de la terre ou du mercure à regarder».

AG amis du barrage 22_10_2015 2015 Isigny-le-Buat urneIl n'y aura pas de référendum sur l'ensemble du territoire, mais l'association les Amis du barrage procède depuis quelques semaines à une consultation informelle via des urnes déposées chez les commerçants et sur les foires de la région.
Après la foire de la Saint-Macé à Saint-James, des urnes seront mises en place à la prochaine foire Saint-Martin où les visiteurs pouront donner leur avis (pour ou contre) sur l'arasement des barrages.
L'ensemble des bulletins sera transmis au ministère de l'Ecologie par le député local.
A suivre.


vidéos 
la présentation du bilan financier (par le trésorier Serge Got) et moral (par le président John Kanowski) de l'association

les projets 2016 par Roger Lebeurrier

la présentation juridique sur les recours des propriétaires riverains des barrages par Alain Bazin

l'intervention des élus et les questions du public


sites et/ou liens internet utiles :


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) Facebook (journal) • Google+ • Tumblr • Instagram