exposition Avranches sous les bombes 1944-2014 musée d'Art et d'histoireOn fête cette année le 70ème anniversaire du débarquement des alliés en Normandie le 6 juin 1944.
L'arrivée des forces anglo-américaines sur le sol normand a contribué à la libération de la France et à la victoire finale contre l'Allemagne nazie en 1945.
Pourtant ces évènements militaires ont été dommageables pour les populations civiles, notamment urbaines.

Les jours qui ont suivi l'opération Overlord, de nombreuses villes normandes ont été bombardées  par la Royal Air Force et US Army Air Force , dont la finalité stratégique et/ou tactique reste encore à demontrer.
Caen, Saint-Lô, Valognes, Coutances, Vire, ... sont sévèrement touchés.
A l'issue du conflit, plus de 20.000 victimes civiles sont dénombrées en Normandie.

Avranches se rajoute à la liste des villes meurtries.

Le mercredi 7 juin 1944, Avranches est certainement la journée la plus sinistre de son histoire.
Cette journée est une belle journée d’été. Elle est d’autant plus belle que les avranchinais ont appris la veille que le débarquement allié avait eu lieu entre le Havre et Cherbourg ! La liberté est en marche…
Toutefois, en ce jour, les escadrilles de chasseurs et de bombardiers alliés sillonnent le ciel de la cité des fleurs plus souvent qu’à l’accoutumé et le bourdonnement lointain de leurs moteurs inquiète la population d’Avranches.

Soudain, en début d’après-midi, venant de la gare, un bruit assourdissant se rapproche. Les bombardiers B-26 de la 9th US Air Force viennent accomplir leur terrible besogne et larguent leurs cargaisons meurtrières : en quelques minutes les Nye’s Annihilators du 322 Bomb Group 451st Squadron ont plongé dans une horreur indescriptible toute la population d’Avranches.

1782111_1407782936170023_7574053805323620966_nPlus de 50 % de la ville est rasée. 80 morts sont à déplorer et les blessés ne se comptent plus.
Avranches vient d’inscrire son nom sur la longue liste des villes martyres de Normandie.

Les Avranchinais sont contraints à l’exode vers Saint Martin des Champs, le Val Saint Père et surtout Saint Senier sous Avranches où, dans l’urgence, Léon Jozeau Marigné établit à l’école du village un comité qui coordonnera les secours et le ravitaillement des populations sinistrées et organisera la prise en charge des blessés à la ferme des « Echommes » devenue hôpital de campagne.

Cette épisode est retracée par une exposition estivale au musée d'Art et d'histoire d'Avranches.
Elle s'intitule «Avranches sous les bombes 1944 - 2014».
Du 1er juin au 30 septembre 2014, elle propose 220 photos et de nombreux objets d’époque mis à disposition par Frédéric Besnier, Christophe Lambert et Jean Thévenon.
L'entrée de l'exposition est gratuite.

Infos pratiques :
«Avranches sous les bombes 1944 - 2014» • musée d'Art et d'histoire d'Avranches • place Saint-Avit • du 1er juin au 30 septembre 2014 • ouvert tous les jours de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00 • entrée libre


sites et/ou liens internet utiles :


commémoration du bombardement du 7 juin 2014

galerie photos via Tumblr

vidéos :
place Littré

salon de l'Hôtel de ville - discours de David Nicolas, maire


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Facebook (journal) • Google+ • Tumblr • Instagram