Centre d'Accueil pour Demandeurs d'Asile CADA 36 rue de Lille Avranches

Un Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile (ci-après CADA) s'est installé à Avranches. Il accueillera prochainement 90 demandeurs d'asile.
L'information a été communiquée en cette fin de semaine par la presse locale (Ouest France, la Gazette de la Manche et la Manche Libre), relayée sur les réseaux sociaux (facebook, twitter,...).
Elle fait suite à un point-presse donné lundi 17 janvier par l'association France Terre d'Asileen charge du CADA avranchinais.

De quoi il en retourne à la lecture des publications?
Suite à un appel d'offre lancé par l'Etat et fort de 40 années d'expérience et d'expertise, l'association France Terre d'Asile a ainsi ouvert un Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile à Avranches.
Il est le 34ème en France dont l'association de solidarité a la gestion et le troisième dans la Manche, après Cherbourg (127 places) et Saint-Lô (151 à terme).
Ce CADA accueillera 90 personnes, représentant une vingtaine de famille (couples avec ou sans enfants et personnes isolées). 
Aucune précision n'est donnée quant à leur nationalité, mais ces réfugiés viendraient de différents pays où leurs «vies ou liberté serait menacée en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques.» article 33-1 de la Convention relative au statut des réfugiés du 22 avril 1954.
Ils seront installés dans 21 appartements relevant de l'office public Manche Habitat, logements situés dans différents quartiers de la ville.

Centre d'Accueil pour Demandeurs d'Asile CADA Avranches agents personnel Julien Marsais Mylène Gidon Redouane Bouadoud Pierre Henry Catherine Danais Sarah Rezzag Claire Girard

Ces personnes seront suivies par le CADA dont le siège est situé au 36 rue de Lille, dans le quartier de la vieille-ville. 
7 agents ont été recrutés par France Terre d'Asile pour suivre les réfugiés tout au long de la procédure d'asile qui dure environ entre 6 et 9 mois et les accompagner dans leur quotidien.
Photo à droite : Julien Marsais, éducateur spécialisé, Mylène Gidon, juriste, Redouane Bouadoud, directeur du CADA, Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile, Catherine Danais, directrice départementale de France Terre d'Asile Sarah Rezzag, linguiste, Claire Girard, conseillère en économie sociale et familiale.

Francois Gemenne politique migratoire Avranches 2016

Sur ce sujet une réunion publique d'informations sera organisée lundi 25 janvier 2016, à 20h00, salle Victor Hugo (près du Jardin des Plantes).
Elle sera animée par François Gémenne (photo à droite) chercheur en sciences politiques, spécialiste 
des questions de géopolitique de l’environnement et des politiques migratoires contemporaines au niveau mondial et par Pierre Henry directeur général de l’association France Terre d’Asile qui présentera le CADA.
La réunion sera l'occasion pour les Avranchinais de questionner sur l'ouverture du CADA et l'arrivée des demandeurs d'asile à Avranches.

Comme souvent, ce dossier a pris une tournure politique sinon polémique.

Guénhael Huet conseiller municipal député président communauté de communes Avranches Mont-Saint-Michel

Ouest-France et la Manche-Libre font état de la réaction Guénhaël Huet, conseiller municipal d'opposition, député Les Républicains et président de la Communauté de communes Avranches Mont-Saint-Michel (photo à droite).
L'intéressé s'étonne d'avoir pris connaissance de la création du CADA seulement lundi dernier, à l'occasion d'un conseil municipal restreint (à huis clos): «ce projet a été concu dans le plus grand secret entre la municipalité et France Terre d'Asile. Le Conseil municipal n'en a jamais été informé, ni bien sûr, les habitants les habitants d'Avranches, ce qui pour le moins paradoxal et étrange de la part d'une municipalité qui se gargarise de la démocratie participative».

David Nicolas maire Avranches

Il semblerait que cela soit inexact à la lecture de la réponse apportée sur son blog par David Nicolas, maire d'Avranches, intitulée «Demandeurs d’asile à Avranches : petite mise au point» (photo à droite).

Guénhaël Huet pas informé? «Cela est bien entendu totalement faux puisque le 19 novembre 2015, ce projet avait été évoqué au sein du Centre Communal d’Action Social au sein duquel monsieur Huet siège. Il était invité mais fut absent comme lors de toutes les réunions du CCAS depuis avril 2014. Le 26 novembre un compte-rendu tout à fait explicite lui avait été adressé mentionnant le projet de l’État. Il appartenait à monsieur Huet de nous questionner sur le sujet suite à son absence à ce rendez-vous» rectifie le maire d'Avranches.

En appui, un extrait du compte-rendu du CCAS en date 26 novembre dernier relatif à la création d'un CADA est publié, un courrier qui semble n'avoir pas été lu par l'élu local et national ...

CADA Avranches Guénhaël Huet polémique réfugiés

Pour être complet, la création d'une CADA n'est pas un scoop. Elle avait été évoquée en septembre 2015 lors d'une réunion publique organisée par la municipalité. (lire ici) [MAJ 23/01/2016 14h00]

A suivre.

 


sites et ou liens internet utiles :


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Facebook (journal) • Google+ • Tumblr • Instagram