Thomas Collardeau Bertrand Sorre accord désistement Macron En marche Granville législative Manche député avril 2017Le bon sens près de chez-vous! Si l'ancien slogan de la banque agricole a de moins en moins de sens la concernant (lire ici), il s'invite en politique dans le sud Manche.
Ainsi, il n'y aura pas de concurrence entre Thomas Collardeau et Bertrand Sorre (photo à droite) à l'issue de l'investiture "En Marche" lors du premier tour des élections législatives (dimanches 11 et 18 juin 2017) sur la 2ème circonscription de la Manche.
Le candidat non investi se désistera au profit de celui retenu par la Commission Nationale d'Investiture du mouvement d'Emmanuel Macron.
Un accord qui devrait permettre au candidat investi d'obtenir au soir du premier tour un nombre de suffrages supérieur à 12,5% des électeurs inscrits, nécessaires pour être présent au second tour.

Si l'information avait fuité sur les réseaux sociaux hier (cf. tweet), elle a été développée ce lundi 10 avril lors d'un point-presse à Granville organisé par les 2 candidats.


tweet : reprise sur facebook : 

Pour mémoire, Thomas Collardeau, 38 ans, avocat, avait été le premier à s'engager dans la campagne (lire ici) et à demander courant janvier l'investiture "En Marche".
Quant à Bertrand Sorre, 51 ans, enseignant, maire de Saint-Pair-sur-mer et vice-président de la Communauté de Communes Terre et mer, c'est en marge d'une réunion publique le 11 mars 2017 qu'il a annoncé publiquement sa demande d'investiture au mouvement d'E. Macron (lire ici).

Thomas Collardeau Bertrand Sorre accord désistement Macron En marche Granville législative Manche député avril 2017 point-presseAu cours du point-presse, il est précisé que le retrait du candidat non investi se ferait dans tous les cas de figure, que Macron soit élu Président de la République ou non. Et même si une hypothétique troisième candidature "En Marche" se déclarait et serait adoubé par le CNI ....

Le juriste espère que cet accord puisse faire jurisprudence ailleurs : «nous voulons donner l'exemple partout en France, car ce qui se passe dans notre circonscription va se passer dans d'autres. Nous voulons montrer l'exemple de l'unité derrière le candidat investi».

Les deux personnalités rappellent que le mouvement "En Marche" est au delà des clivage gauche-droite.
«Emmanuel Macron est le seul candidat qui rassemble et qui propose de faire la politique autrement» déclare Bertrand Sorre.
Thomas Collardeau poursuit «Si Emmanuel Macron est élu, on va avoir un vrai renouvellement de la classe politique, ça va être quelque chose d'assez extraordinaire, ce qui n'arrivera pas le cas si Fillon est élu
«Les politiques ne doivent plus être des politiques professionnels. Cette habitude d'être un politique, de vivre de la politique et pour beaucoup sans avoir travaillé, ayant un éloignement considérable des réalités du quotidien des français, c'est quelque chose qu'Emmanuel Macron veut inverser

Les candidats veulent proposer une nouvelle façon de travailler, différente de celle du député sortant Guénhaël Huet, candidat Les Républicains (ex UMP) pour un 3ème mandat. 
Le candidat investi et élu rendra compte chaque année à la population et aux élus du territoire» précise Bertrand Sorre. 
Les deux actuels candidats à l'investiture "En Marche" souhaitent travailler en intelligence avec les élus sans faire de «l'ingérence». 

Thomas Collardeau Bertrand Sorre accord désistement Macron En marche Granville législative Manche député avril 2017 point-presse caméraA la question de la poursuite ou non des activités professionnelles si le candidat investi serait élu député, Thomas Collardeau répond qu'il abandonnera son activité de conseil (avocat) pendant la durée du mandat, tandis que Bertrand Sorre démissionnera de son mandat de maire (imposé par la loi sur la limitation du cumul des mandats) mais aussi celui de vice-président de l'intercommunalité, tout en restant conseiller municipal de Saint-Pair, «c'est une façon de garder à l'oeil les réalités du terrain».

Il ne reste plus qu'aux deux candidats à attendre l'investiture officielle, qu'ils souhaitent naturellement la plus rapide possible.
Une première vague de 14 candidats a déjà été communiquée jeudi 6 avril 2017 (lire ici), d'autres suivront dans les toutes prochaines semaines.
A suivre.


vidéo du point-presse à Granville, bar le Pirate, lundi 10 avril 2017


sites et/ou liens internet utiles :

facebook de campagne :

 twitter : 

web :


Monsieur X aka François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Google+ • Tumblr • Instagram • youtube • dailymotion