conseil municipal Avranches vote du maire 28 mars 2014 écharpe tricoloreJamais le public n'était venu si nombreux pour assister à un conseil municipal à Avranches.
L'espace réservé au spectateurs était bondé et des dizaines de personnes étaient en retrait, dans l'antichambre de la salle de conseil.
Ce conseil était historique et nombreux ne voulaient pas rater cet évènement.
Ce vendredi soir était le premier conseil municipal d'après les élections municipales qui a vu la victoire surprise (?) du jeune David Nicolas* sur le député maire sortant UMP Guénhaël Huet; un résultat sans appel : 53,59% / 46,41% avec 239 voix d'écart (lire ici).

Conséquence du vote, les 29 postes de conseillers municipaux sont répartis comme suit : 23 pour la liste «Aimons Avranches» conduite par David Nicolas et 6 pour la liste «Avranches avec vous» de Guénhaël Huet.

conseil municipal Avranches vote du maire 28 mars 2014 publicA l'ordre du jour du conseil : l'installation du conseil municipal, l'élection du maire, la fixation du nombre de postes d'Adjoints puis l'élection des adjoints.

C'est le maire-sortant Guénhaël Huet qui ouvrait la séance à 20h30 précise.
Après avoir appelé un par un les conseillers nouvellement élus, il rappela les résultats de l'élection, puis laissa la place à la doyenne de l'assemblée, Rozenn Leroy pour procéder l'élection du maire.
Elle était assistée du benjamin Nicolas Ferreira comme secrétaire et de la doyenne Janine Fauvel et benjamine Camille de Rostolan comme assesseurs.
conseil municipal Avranches vote du maire 28 mars 2014 Rozenn Leroy

Sans surprise, David Nicolas a été élu maire avec 26 voix, scrutin à bulletin secret.
Les 6 conseillers d'opposition se sont abstenus.
Vivement applaudi, le nouveau maire a pris la conduite de la séance, succédant à Rozenn Leroy.

Il propose de fixer à 7 le nombre d'adjoints sur un maximum de 8 autorisés par la loi (30% du nombre de conseillers municipaux).
Ce nombre d'adjoints est adopté à la main levée.

conseil municipal Avranches vote du maire 28 mars 2014Puis il donna la liste des adjoints (entre parenthèse les commissions en charge, info non annoncée en séance) :

  • Peggy Cochat, 1ère adjointe (qualité de vie et du développement durable)
  • Philippe Droullours, 2ème adjoint (l'urbanisme et des travaux)
  • Annie Parent, 3ème adjointe (culture, éducation et vie scolaire)
  • François Delauney, 4ème adjoint (commerce, événements & communication)
  • Émilie Capelle, 5ème adjointe (personnel et démocratie ouverte)
  • Hervé Lainé, 6ème adjoint (finances)
  • Thierry Pennec, 7ème adjoint (affaires sociales)

Sans surprise, la liste l'emporte par 23 voix; l'opposition s'étant abstenue.

conseil municipal Avranches vote du maire 28 mars 2014 David NicolasLa séance s'est conclue par une allocution du nouveau maire.
David Nicolas met en avant la devise de la République «Liberté, Egalité et Fraternité» appliquée à la ville d'Avranches.
Le nouveau maire évoque la Communauté de communes auquelle il souhaite un changement de gouvernance.
Il exclut une cohabitation dans l'intérêt des habitants du territoire, sous-entendant l'impossibilité pour Guénhaël Huet, maintenant conseiller municipal d'opposition d'être renouvelé à la tête de l'EPCI.
Le discours est publié en fin de ce post.

 

conseil municipal Avranches vote du maire 28 mars 2014 Guénhaël Huet députéUn carton rouge doit être décerné au député maire sortant Guénhaël Huet et à son attitude au cours de la séance.
En effet on s'attend à ce qu'un représentant de la nation montre l'exemple et respecte la tradition Républicaine.
Ce fut loin d'être le cas ce soir.
Il est scandaleux qu'un parlementaire s'abstienne ou refuse de voter lors des deux scrutins à bulletin secret (maire et adjoint).
Comme écrit hier soir à 22h00 sur le compte twitter du blog avranches infos «un député qui ne vote pas ne donne pas le bon exemple» pour les électeurs et la jeunesse, ... sans qu'il soit besoin de développer.
Par ailleurs, la tradition Républicaine veut qu'en cas de changement de maire, le maire sortant remette l'écharpe tricolore au maire entrant. Pour des raisons encore inexpliquées, Guénhaël Huet a refusé ce protocole républicain. C'est Nicolas Ferreira qui a assuré cette remise.

 

conseil municipal Avranches vote du maire 28 mars 2014 écharpe tricolore bureau* âgé de 40 ans, David Nicolas est vraisemblablement l'un des plus jeunes maires d'Avranches.
D'après Wikipédia, il serait le 153ème maire recensé à Avranches (lire ici).
Enfin on notera qu'un normand reprend (enfin! ;-)) les destinées de la ville normande, après que cette dernière ait été dirigée par des bretons : René André (1989 - 2001) et Guéhaël Huet (2001 - 2014) et un angevin : Léon Jozeau-Marigné (1953 - 1983).

crédit photos : © avranches infos


vidéo de la séance : vidéo en 4/3 supprimés le 30/03/2014, 19h30 avec 406 consultations) - nouvelle vidéo en 16/9 en ligne le /03/2014, 19h30


galerie photos via tumblr : cliquer ici [MAJ 29/03/2014 - 8h50]


Allocution de David NICOLAS, maire d’Avranches, à l’occasion du 1er conseil municipal de la mandature 2014-2010

Afin d’inaugurer ce mandat, il me semblait judicieux de rappeler les trois mots, les trois valeurs, qui composent notre devise nationale qui forment le socle des valeurs de la République Française.

Liberté - Egalité - Fraternité

LIBERTE

- Liberté de parole dans une ville où l’on avait l’habitude de parler feutré.
Je lance un appel à tous les Avranchinais pour dire que ma porte et celle de mes adjoints sont grandes ouvertes.
Nous avons besoin de vous entendre.

- Liberté d’entreprendre dans tous les domaines.
Je lance un appel aux créateurs d’entreprises : la ville veut s’ouvrir aux entrepreneurs. Elle veut envoyer un signal fort à la création d’entreprise en centre ville. Car nous avons besoin de redonner confiance aux entreprises. Pour créer des emplois.

- Liberté de création. Avranches ville ouverte aux artistes. Nous souhaitons que les artistes viennent à nous. Nous faisons un appel aux propositions pour renouveler l’image de la fête de la musique. Nous avons besoin de vos idées.

- Mais la liberté implique aussi des devoirs. Il est clair qu’il ne sera pas possible demain de faire n’importe quoi à Avranches. J’en appelle au civisme et au respect de chacun : que chacun se pose la question de l’exercice de sa propre liberté. La liberté de chacun commence où se termine celle de l’autre. Nous avons besoin de vous tous pour apprendre à respecter les personnes qui vivent autour de nous.

- Charte Anticor : liberté de l’opposition, liberté d’information (transparence)

EGALITE

- Nos méthodes de campagne, qui semblent intéresser beaucoup de personnes aujourd’hui, ont été très professionnelles.
- Message aux employés communaux, de la direction générale aux plus modestes des salariés : nous serons des élus investis, proches de vous et à votre écoute. Mais nous ne transigerons pas sur notre projet. Les méthodes de travail devront changer mais elles changeront avec les employés communaux et elles se feront avec leurs compétences, toutes leurs compétences pour porter le projet que les électeurs ont voulu.

- Nous ne serons pas des élus enfermés dans nos bureaux. Nous voulons que cette mairie soit ouverte. Nous voulons qu’elle redevienne votre maison, que vous y soyez chez vous. Nous sommes à votre image. C’est vous qui avez les manettes, c’est vous qui êtes aux affaires, nous sommes vos représentants et nous avons besoin de rester proches de vous.

- Je veillerai personnellement à ce que tous mes colistiers soient et restent à vos côtés et à votre écoute pendant tout le mandat. Vous nous avez ouvert vos portes pendant la campagne. Les portes de la mairie VOUS sont ouvertes maintenant ; à commencer par cette salle qui doit vivre (on en reparlera) jusqu’à tous les bâtiments communaux qui dorment et qui doivent rouvrir leurs portes à tous et pour le bien commun.

FRATERNITE

- Nous partons d’un état des lieux réalisés in situ par toute notre équipe de campagne depuis 1 an. Cette ville est divisée, cette ville est cloisonnée, cette ville est enfermée sur elle-même. Notre rôle sera d’ouvrir les portes, d’effacer les clivages, d’ouvrir les yeux et les coeurs, de casser les murs invisibles.

- Nous avons constaté de la misère dans notre ville.

- Une misère matérielle qui est bien sûr intolérable. Notre projet d’épicerie solidaire est un des points fort des 6 prochaines années.

- Une misère affective : beaucoup de gens sont seuls, beaucoup d’anciens restent chez eux et ne voient plus personnes. Nous voulons recréer des liens. Notre projet d’un réseau de « voisins solidaires » va voir le jour. Il s’agit que chacun se devienne acteur où il vit pour nous aider à révéler cette misère. Vous serez nos yeux mais vous serez aussi nos bras ; car le formidable tissu associatif d’Avranches devra œuvrer pour plus de solidarité et de citoyenneté. La fédération des associations que nous allons porter ira dans cette direction.

- Une misère culturelle est également présente dans notre ville. Nous voulons offrir la culture au plus grand nombre. Que la culture soit le ciment de cette fraternité retrouvée. Nous voulons que chacun ait sa place dans la ville. Nous voulons que les jeunes se sentent bien dans leur ville. Qu’ils puissent réaliser leurs projets. Nous voulons que les anciens transmettent leurs savoirs et leurs expériences aux jeunes générations pour que notre culture perdure et s’enrichisse de nouvelles idées, de nouvelles façons de faire.

- Vous l’avez compris rien ne pourra se faire sans vous. Vous qui habitez à Avranches, vous qui travaillez à Avranches.

- Notre souhait le plus cher est de redonner à Avranches l’image d’une ville attractive pour qu’elle donne envie aux entrepreneurs de venir y entreprendre, pour qu’elle donne envie aux familles de venir y vivre.
Une formidable aventure commence et elle se vivra avec vous, dans un esprit de conciliation, en impliquant toutes les générations.
Notre rôle sera donc d’insuffler un nouvel élan, de créer du lien, de dynamiser.

Nous avons six ans pour convaincre.
Je serai le maire de tous les Avranchinais.

Conclusion :

Pour conclure, j’adresse un message à la communauté de communes.
Je souhaite que le changement de gouvernance à Avranches se prolonge demain à la communauté de communes.
Nous ne pouvons pas nous permettre de vivre une cohabitation pour le bien des Avranchinais et de tous les habitants du nouveau territoire Avranches Mont-Saint Michel.
Il faut effacer les anciens clivages à l’échelle de ce nouveau territoire.
Nous portons l’espoir d’une nouvelle dynamique, dans l’écoute de chacun des 82 futurs élus de ce nouveau territoire. Un nouveau chantier nous attend donc. Avranches sera au centre de ce nouveau territoire et nous ne pouvons envisager une nouvelle mandature qui serait en conflit avec la présidence de la communauté de communes. À l’image de l’échec de la gestion des déchets ; il faudra ouvrir dans la transparence de nombreux dossiers qui sont restés dans la plus parfaite opacité.
En conciliation avec l’ensemble de toutes les communes, nous ferons appel au bon sens normand nous choisirons les meilleures méthodes, collégialement, afin d’offrir le meilleur avenir possible à notre territoire.

 


François Groualle - avranches infos
twitterfacebook googletumblrinstagram