Grand Débat_Grand Débat National_réunion_Saint-Martin-des-Champs_mars_2019_Wilfried Honoré_ Jacques LucasJeudi 7 mars 2019 une réunion publique s'est déroulée à Saint-Martin-des-Champs dans le cadre du Grand Débat National.
Une cinquantaine de participants ont discuté autour de deux thèmes : Fiscalité, dépenses et action publique / Organisation de l’Etat et des collectivités publiques.

Le Grand Débat National lancé le 13 mars dernier par le Chef de l'Etat Emmanuel Macron dans le prolongement du mouvement des gilets jaunes donne la parole aux citoyen.ne.s à travers des réunions publiques.
4 grandes thématiques sont proposées : fiscalité, dépenses et action publique / organisation de l’Etat et des collectivités publiques / transition écologique / démocratie et citoyenneté
Grand Débat_Grand Débat National_réunion_Saint-Martin-des-Champs_mars_2019Cette consultation populaire se clôturera vendredi 15 mars.
Sur la commune nouvelle d'Avranches, à l'initiative de l'ex gilet jaune Wilfried Honoré, deux réunions ont été programmées.
La première a eu lieu jeudi 7 mars 2019 sur la commune associée de Saint-Martin-des-Champs sur les thématiques fiscalité, dépenses et action publique / organisation de l’Etat et des collectivités publiques, la seconde se déroulera à Avranches mercredi 13 mars autour de la transition écologique / démocratie et citoyenneté.

Grand Débat_Grand Débat National_réunion_Saint-Martin-des-Champs_mars_2019_David Nicolas_ Wilfried HonoréRetour sur le débat à Saint-Martin-des-Champs.
Une cinquantaine de personnes s'était donnée rendez-vous en soirée à la salle socio-culturelle, située près de la mairie.
Parmi les participants, plusieurs gilets jaunes étaient présents mais aussi, chose rassurante, quelques jeunes
 qui ont semble-t-il fait défaut dans d'autres réunions dans le sud Manche.
Accueillis par Wilfried Honoré et par quelques élus de la commune associée, le public s'est réparti selon leur centre d'intérêt sur l'une des deux tables correspondants aux 2 thématiques.

Grand Débat_Grand Débat National_réunion_Saint-Martin-des-Champs_mars_2019_Wilfried Honoré_synthèseAprès la désignation d'un rapporteur et d'un secrétaire à chaque table, chargé de prendre les notes, les échanges pouvaient débuter. Après plus d'une heure de discussion, l'ensemble de participant se retrouvait en cercle pour présenter les travaux de chaque groupe et échanger. 

Si le groupe « organisation de l’Etat et des collectivités publiques » est vite rentré dans le sujet sur des sujets concernant par exemple l'éducation nationale, la santé ou la représentation parlementaire, force de constater que le début de la discussion sur  « fiscalité, dépenses et action publique / organisation de l’Etat » a été plus laborieuse.
Problème de méthodologie, échanges limitées à seulement quelques personnes, l'exercice de style n'était pas des plus simple. 
Grand Débat_Grand Débat National_réunion_Saint-Martin-des-Champs_mars_2019_synthèseLe groupe a été remis sur les rails par l'intervention de l'organisateur de la soirée.
Présents aussi, David Nicolas, maire d'Avranches, et Jacques Lucas, maire adjoint, sont intervenus à quelques reprises dans le débat pour aiguiller les participants, apporter des éléments de discussion et précisions.

La soirée de plus de 3 heures a été partiellement filmée.
Ne pouvant couvrir les deux groupes avec une seule caméra et limité par l'autonomie de la batterie, seules quelques séquences ont pu être captées, donnant tout de même une petite idée du déroulement de la soirée.

Le compte-rendu officiel de la réunion est annexé en fin de ce post [MAJ 15-03-2019, 20h15]


Mercredi 13 mars 2019, la seconde réunion se déroulera à Avranches.
Elle se tiendra à la salle Ernest Lenoël (place du Marché), 20h00.
L
es 2 thèmes de discussion seront la Transition écologique / Démocratie et citoyenneté.
Entrée libre.


vidéo : le Grand Débat National. Réunion de Saint-Martin-des-Champs (50) jeudi 7 mars 2019 [extraits] 

 


Compte rendu de la réunion du grand débat du 7 mars 2019 

Nous avons commencé par le thème de la fiscalité.
Une problématique a été posée par les participants, l’impôt est plutôt les 
différents impôts devraient-ils être plus progressifs ? 

Les citoyens présents souhaiteraient une contribution de chacun, selon leurs revenus, que les petits revenus participent aussi et que les riches payent plus. 

Les gens souhaitent aussi une progressivité plus importante de l’impôt sur le revenu avec des tranches intermédiaires. Les gens souhaiteraient par exemple une première tranche à 1% par exemple et que l’on mette des tranches intermédiaires par exemple que l’on passe de la tranche d'un à cinq à huit à 12 à 14 et aller jusqu’à une tranche à 52 et non 45 comme c’est le cas actuellement. 

Les citoyens demandent la même chose avec la CSG. Avec plus de tranche et un système de progressivité équivalente à l’impôt sur le revenu. 

Les gens souhaitent aussi une TVA encore plus réduite sur les produits de premières nécessités, que soient incorporés dans ses produits de première nécessité l’électricité, le fioul, le gaz, l’eau, les produits alimentaires de base. 

Les personnes présentes demandent aussi à ce qu’il y ait plus de justice dans les allocations familiales et surtout dans leurs attributions. Notamment le palier entre deux et trois enfants. 

Les citoyens demandent aussi à ce que la demi-part fiscale des veuves ou des veufs soient remises en place. 

Il y a eu une forte demande sur l’harmonisation de tous les impôts niveau de l’Europe, voir du monde. Que ce soit au niveau des impôts, comme des salaires, trop d’inégalités pénalisent la France. 

Il y a aussi eu un fort débat sur la fiscalité des successions et des héritages, mais les gens étaient vraiment partagés sur l’alourdir ou l’assouplir. 

Les gens souhaitent aussi la création d’une brigade de recherche sur l’évasion ou la fraude fiscale pour aller chercher les 80 ou 100 milliards d’euros d’évasion annuelle. Le problème des GAFA a été relevé, le problème des paradis fiscaux en Europe aussi. Des solutions envisagées seraient peut-être de faire comme les États-Unis avec leur système des U.S. Citizen qui est basé sur la fiscalité des personnes de nationalité américaine. Cela permettrait d’imposer les expatriés qui ont les mêmes droits que les Français, mais qui ne payent pas d’impôts en France. 

Dans le même sens que la progressivité de l’impôt sur le revenu, les gens demandent la même chose pour l’impôt sur les sociétés. Que les petites sociétés soient imposées sur un taux plus faible que les 25 % actuels et que les grosses soient imposées sur une fiscalité plus importante que les 33 actuels, surtout pour celles qui ne payent pas d’impôts en France ou qui procède à de l’optimisation fiscale par abus. Dans le même sens des entreprises, les personnes demandent la suppression du CICE au profit des grosses entreprises pour en faire bénéficier les petites entreprises, des artisans ainsi que les PME et PMI. Et bien évidemment récupérer l’argent des entreprises qui ne respectent pas le jeu. 

Les citoyens demandent plus de transparence dans la fiscalité des villes, des régions, de la France. Ainsi que plus de solidarité entre les grandes et les petites villes, il n’est pas normal que les grandes villes aient plus de moyens que les petites villes. De plus, il serait bon de décentraliser les administrations qui se situent tous sur les gros centres urbains (Paris, Bordeaux, ...). 

 

Le second thème abordé fut l’organisation de l’État et des collectivités  

Le débat a fait relever une problématique : les services privés (Cliniques, écoles privés,...) doivent ils bénéficier des fonds gouvernementaux (subventions, remboursement d’actes,...) ? 

Le premier débat a été sur l’éducation et notamment la différence entre l’école privée et l’école publique. Les citoyens ne trouvent pas normal que l’école privée soit subventionnée par l’État ou par les communes. Les gens souhaitant un arbitrage de ses subventions vers les écoles publiques. Les personnes présentes ne trouvent pas normal que le budget des écoles privées soit ainsi supérieur à celui des écoles publiques. 

Nous avons eu le même débat sur la santé. Entre les cliniques et les hôpitaux où les gens ne trouvent pas normal que les cliniques aient leurs actes médicaux qui soient remboursés par l’État. 

Les gens rappellent un point très important dans le fait que les services publics ne sont pas des services qui doivent rapporter de l’argent. Ce sont des services publics et comme le nom l’indique ce sont des services et non des sociétés devant faire du profit. 

Les personnes présentes demandent à ce qu’ils y aient moins de personnes administratives dans les services publics et plus de personnes de terrain notamment dans le domaine de la santé et de l’éducation. 

Dans l’organisation de l’État, les gens ont aussi demandé à ce que les services financiers (Banques) soient plus taxés. 

Les citoyens souhaitent être intégrés dans les débats d’ordre public par exemple pour le choix des budgets nationaux et cela avec la mise en place du RIC mais l’animation rappelle que c’est un autre débat qui aura lieu la semaine prochaine sur la démocratie et la citoyenneté. 

Les gens rappellent une chose : c’est que l’humain n’est plus au centre des préoccupations et que les personnes souhaitent à ce que l’humain redevienne la priorité des services publics : comme les gares SNCF, l’éducation, la santé, en fait comme tous les services publics et collectivités. C’est ainsi que les gens nous ont rappelé l’attachement des citoyens aux collectivités et donc à la mairie qui est le premier grade de représentation de proximité. 

 


sites et/ou liens internet utiles :


Monsieur X aka François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Google+ • Tumblr • Instagram • youtube • dailymotion