Le tri et la collecte des déchets ménagers sont un sujet hautement d'actualité et des plus sensibles pour les collectivités publiques.
Le Grenelle de l'Environnement a fortement sensibilisé les collectivités locales de l'importance de recycler et de trier les déchets.
Or cette démarche environnementale et éco-citoyenne ne peut être correctement réalisée sans l'aide des producteurs initiaux de déchets : les ménages et les entreprises.

Ainsi, en France s'est généralisée le tri sélectif et la séparations des déchets ménagers, des papiers/cartons et contenants en plastique.

dépôt sauvage sac ordure ménagère Avranches conteneur Guénhael HuetSur le canton d'Avranches, la gestion des déchets relève de la Communauté de communes. 
Début mars, au tri sélectif précité, un tri supplémentaire des déchets est pratiqué : celui des (sur)emballages en plastique, … (lire ici). 
Il est mis en oeuvre à titre expérimental avec l'organisme d'utilité publique ECO-EMBALLAGE.

Autre nouveauté est le changement du mode de collecte des sacs de déchets mis en place par la Communauté de communes du canton d'Avranches (ci-après C3A) sur une grande partie du territoire. 
A l'exception du centre-ville d'Avranches qui continuera à être ramassé en porte-à-porte, partout ailleurs les ménages devront déposer leurs sacs dans des conteneurs dédiés et accessibles avec une carte magnétique spéciale.
Un billet complet sera publié sur ce sujet dans les tous prochains jours sur ce blog.

Le futur article fera suite à la réunion publique d'information organisée par la C3A jeudi 29 mars à Avranches. 
Au cours de cette réunion qui a été entièrement filmée, le nouveau mode de collecte en conteneurs a suscité de nombreuses interrogations de la part des participants.
Sur leurs emplacements mais aussi sur le risque de dépôts sauvages de sacs au pied des conteneurs.

Devant l'assistance, Guénhaël Huet, le député-maire d'Avranches et président de la Communauté de communes, a dit être bien conscient de cette problématique.
Il dispose de photos de dépôts sauvages de sacs aux cotés des conteneurs déjà installés à Avranches rue Baron d'Orsenne et rue Pierre de Coubertain.
Pour rassurer les inquiets, il s'engage à faire la chasse aux incivilités.

En tant que maire, il dispose des pouvoirs de police administrative pour sanctionner les contravenants.
Le président demande aussi aux bons citoyens de dénoncer les sauvageons qui déposent leurs sacs à ordure n'importe où. Un appel à la délation qui a fait ses preuves le siècle dernier. 
vidéo de la séquence :

«Le succès de cette opération sera lié à l'absence de dépôts sauvages» confie un adjoint de la municipalité d'Avranches sous couvert d'anonymat.

Les 4 policiers municipaux ne pouvant surveiller 24h/24 la dizaine de conteneurs éparpillés sur la commune, le maire Guénhaël Huet envisage de rédéployer ses caméras de vidéosurveillance qui défraient la chronique depuis quelques mois.

poisson avril 2012 Avranches vidéosurveillance Guénhael Huet ordure ménagèreUne douzaine de caméras de vidéosurveillance doivent être installées par la municipalité dans le centre-ville d'Avranches.
Au grand dam des associations et des citoyens avranchinais. (lire le dossier)

Il est couramment admis de l'inutilité des caméras de vidéosurveillance pour lutter contre l'insécurité. Alors lorsqu'il n'y a pas de délinquance dans les villes comme à Avranches à quoi bon?
Fort de ce constat et face à la problématique des dépôts sauvages, au lendemain de la réunion (vendredi), le député-maire et président aurait proposé à quelques adjoints d'Avranches de déplacer les caméras à l'extérieur du centre-ville et de les installer à proximité des conteneurs à déchets.
Ce re-déploiement présenterait un double intérêt d'acceptabilité : des caméras et des conteneurs.
Il calmerait les associations qui refusent que les voies publiques soient vidéo-surveillées.
Quant aux riverains, ils accepteraient plus facilement les conteneurs si ces derniers sont sous l'oeil des caméras de vidéosurveillance.
Selon l'adjoint, le principe du changement d'affectation des caméras de vidéosurveillance devrait être présenté au conseil municipal de lundi prochain (4 avril 2012) sans qu'il y ait de vote.

photo : simulation rue rue Pierre de Coubertain


François Groualle - avranches.infos
twitter / facebook / google +