la liste actualisée des assistants parlementaires des députés et de ceux de Guénhaël Huet en particulier - mardi 21 février 2017

Assemblée Nationale hémicycle Claude Bartelone président

Après le Sénat, l'Assemblée Nationale a rendu public mardi 21 février 2017 sur son site internet la liste actualisée des collaborateurs des députés (1).
Elle avait été annoncée quelques heures plus tôt par son président Claude Bartelone.
Cette nécessité de transparence et de moralisation de la vie politique fait suite au Penelopegate ou l'affaire Pénélope Fillon, portant sur des soupçons d'emplois fictifs concernant des membres de la famille de François Fillon, candidat Les Républicains à l'élection présidentielle 2017.

Il était pourtant possible de consulter la liste des assistants parlementaires de tous les députés sur le site internet de la Haute Autorité de la Transparence de la Vie Politique (ci-après HATVP), institution indépendante créée en 2013 dans la foulée de l'affaire Cahuzac.
La liste des collaborateurs figurait dans la «déclaration d'intérêts et d'activités» renseignée obligatoirement par chaque député/sénateur en 2014, mais elle n'était rarement mis-à-jour par ces derniers lors de changement dans l'équipe parlementaire.
La HATVP vérifie pour chaque assistant parlementaire l'absence de conflit d'intérêt relatifs à l’exercice de leur fonction.

On rappellera quelques généralités autour de la notion d'assistant parlementaire.

Wikipédia encyclopédie libre logo visuel

L'encyclopédie libre Wikipédia définit le collaborateur parlementaire, aussi appelé attaché parlementaire ou assistant parlementaire, comme «une personne travaillant dans une institution parlementaire auprès d'un élu ou d'un groupe politique».

Chaque député bénéficie d'une enveloppe de 9.561 € net par mois (montant au 1er juillet 2016) de « crédit collaborateur ». Le parlementaire recrute son équipe mais ne la paie pas directement. C'est l'Assemblée nationale qui rémunère les collaborateurs des députés selon les montants fixés par ces derniers. De même, les cotisations sociales patronales sont prises en charge par l'Assemblée Nationale.

Le travail du collaborateur parlementaire, défini par le site Wikipédia, est extrêmement variable, notamment en fonction du profil et des attentes du parlementaire.
Néanmoins, ce travail recouvre le plus souvent une fonction administrative liée à la gestion des relations en rapport avec le mandat du député, comme les responsables associatifs et politiques, les responsables économiques et syndicaux, les élus locaux, les citoyens et militants de la circonscription.
Dans certains cas, cela peut se rapprocher, a minima, d'un travail de secrétariat particulier ou d'assistanat de direction : rédiger et suivre le courrier et les mails, répondre aux sollicitations téléphoniques, gérer l'agenda, etc.
De manière plus courante, le métier consiste en un travail législatif : rédaction de discours ou d'interventions politiques, rédaction de notes, travail sur les textes de loi ou encore préparation d'amendements.
Certains collaborateurs ont une fonction plus spécifiquement liée à la communication ou aux relations avec la presse : rédiger des communiqués de presse, actualiser un site internet, écrire et suivre la réalisation du journal ou de la lettre parlementaire, animer les réseaux sociaux sur internet, etc.
Il peut y avoir aussi la coordination entre les deux aspects du travail du député : dans ses dimensions locales ou nationales mais aussi du conseil politique.
Le collaborateur peut également représenter le parlementaire lors de manifestations avec d'autres élus ou responsables institutionnels.
Le collaborateur peut être basé à Paris, en circonscription ou plus rarement effectuer des allers-retours.
Compte tenu du degré de proximité avec l'élu et de la nécessaire discrétion du collaborateur, il est le plus souvent recruté dans l'entourage direct de l'élu, militant par exemple.

La publication par l'Assemblée Nationale de la liste exhaustive et actualisée des collaborateurs des députés permet ainsi de connaître pour chaque député son équipe parlementaire.

député Guénhaël Huet Manche Les Républicains LR

Pour ce qui concerne le député (Les Républicains) du sud Manche (deuxième circonscription de la Manche : Avranches, Granville, St Hilaire du Harcouët et Mortain) Guénhaël Huet (photo à droite), pas moins de 6 assistants parlementaires sont recensés.
Il s'agit de :

  1. Antoine Delaunay, par ailleurs conseiller départemental du canton d'Avranches depuis 2015,
  2. Christiane Bazire-Sebire, épouse d'Albert Bazire, maire de Sourdeval et vice-président de la communauté d'agglomération Mont-Saint-Michel Normandie,
  3. Elodie Trembley, assistante basée à Paris,
  4. Dominique Gilbert, ex conseillère municipale d'Avranches (jusqu'en 2014),
  5. Jacques Gromellon, agriculteur à Sacey et ancien conseiller général du canton Pontorson,
  6. Carmen Huet, belle-fille du député.

    cf. copie d'écran de la liste publiée par l'Assemblée Nationale :

    assistant parlementaire Guénhaël Huet Assemblée Nationale 21 février 2017

A la lecture de la liste, plusieurs remarques peuvent être faites.
Quelques changements ont été opérés dans son équipe par le député Huet depuis le 23 juillet 2014 date de sa première déclaration d'intérêts et d'activités publiée par la Haute Autorité de la Transparence de la Vie Politique.
Elle ne comptait à l'époque que 4 assistants parlementaires :

  1. Antoine Delaunay,
  2. Christiane Bazire-Sebire,
  3. Elodie Trembley,
  4. Gilonne Legendre.

    cf. copie d'écran la première déclaration d'intérêts et d'activités de Guénhaël Huet publiée le 23 juillet 2014 par la HATVP

    assistant parlementaire Guénhaël Huet HATVP juillet 2014

Gilonne Legendre, secrétaire à la permanence à Avranches, partie en retraite il y a quelques mois, a été remplacée par Dominique Gilbert, ancienne conseillère municipale.
Les deux autres recrues sont Jacques Gromellon, agriculteur à Sacey, cadre LR de la Manche et ancien conseiller général de Pontorson (battu par André Denot aux élections cantonales de 2015) et Carmen Huet, belle-fille du député, qui assure le secrétariat et l'accueil à la permanence une journée et demie par semaine (pour environ 630€ par mois) selon le beau-père. Lire la vidéo "Jury populaire de Guénhaël Huet sur la radio Sea FM" du 27/01/2017.
Ci-après, à 5 minutes :



On notera que ces changements de personnel n'ont jamais fait l'objet par le député de déclaration modificative à la HATVP, comme l'impose la loi.

Avec 6 assistants à ses côtés, il serait légitime de penser que l'activité parlementaire de Guénhaël Huet soit des plus actives à l'Assemblée Nationale.
Pourtant il n'en est rien. En consultant la page dédiée à Guénhaël Huet sur le site internet de l'Assemblée Nationale, sa production législative, depuis sa ré-élection en juin 2012, est des plus faibles voire quasi-inexistante depuis 2015, sachant qu'ayant perdu la mairie d'Avranches en 2014, l'intéressé dispose de plus de temps de travail :

  • seulement 3 "rapports" lui sont crédités, dont deux rapports d'information co-écrits avec d'autres députés (en juillet 2013) et un avis (en octobre 2015)
  • 7 propositions de loi, toutes présentées entre octobre 2012 et novembre 2015. Depuis, rien.
  • ...

Hervé Lainé facebook Guénhaël Hervé Huet polémique

Une fois encore, il est nécessaire de dénoncer le népotisme ou le copinage entretenu par le député local, dans le prolongement du système en place à la ville d'Avranches quand il était à la tête de la mairie (lire ici).
Un assistant est le fils de l'ancien adjoint aux finances Bruno Delaunay, toujours prêt à signer une attestation de complaisance lors du procès avranches infos vs. ville d'Avranches (lire ici), une autre est la conjointe d'Albert Bazire, maire de Sourdeval et ancien suppléant (1997-2012). Une autre est la compagne du fils, "pistonné" par ailleurs au cabinet du président du Conseil Régional de Normandie (lire à droite : copie d'écran d'un commentaire publié sur Facebook en novembre 2016 par Hervé Lainé, adjoint aux finances de la ville d'Avranches).
N'en jetez plus, la coupe est pleine!!!! 

Sans évoquer immédiatement l'existence d'emplois fictifs, on serait curieux de connaître l'activité réelle de certains assistant(e)s parlementaires recrutés par Guénhaël Huet et financés par l'argent public, que l'on ne voit nulle part en représentation, ... dans la circonscription, mis à part peut-être lors du nettoyage de la permanence parlementaire à Avranches après une action de syndicats agricoles en mai 2015 (lire ici). 

En conclusion, toujours dans la vidéo, à la question posée sur l'emploi des proches? (toujours à partir de la 5ème minute) «Cela relève de la liberté contractuelle» répond Guénhaël Huet. 
Poursuivant : «On doit pouvoir justifier de ces contrats là. Il faut qu'il y ait une effectivité du travail».
On aimerait tellement le croire ...

 

renvoi 
(1) on regrette que le document soit publié en pdf et non en format tableur (excel, page, ...) pour pouvoir l'exploiter via des filtres, ...


annexes :

1 - Liste (originelle) des collaborateurs parlementaires - Assemblée Nationale - mardi 21 février 2017

2 - déclaration d'intérêts et d'activités du député Guénhaël Huet à la HATVP - 23-07-2014


sites et/ou liens internet utiles :


François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Google+ • Tumblr • Instagram • youtube • dailymotion 

Posté par avranches infos à - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur la liste actualisée des assistants parlementaires des députés et de ceux de Guénhaël Huet en particulier - mardi 21 février 2017

    Seigneur !
    Madame-Bru-Huet empoche 630€/semaine pour 1,5 jour travaillés/semaine ?
    Soit plus de 2500€ mensuels pour 5 jours "travaillés" (on l'espère) ??? !

    "Et moi et moi et moi..."
    Ben, plus j'y pense et, contrairement à Dutronc, plus j'oublie PAS.

    Because quand j'ai eu la chance, en 2015, de retrouver un emploi -précaire- à la CCAMSM, j'ai souvent perdu mon Latin à l'aire d'accueil des Gens du voyage où j'officiais comme "gardienne"... en atteignant difficilement les 1000 € mensuels !!!

    Signé :
    Véronique Amourdedieu
    Ex-gardienne 2015/16, ex-régisseuse 2016 d l'AAGV pour la CCAMSM
    Congédiée par l'équipe Huet-Hergoualch en Décembre 2016
    Mais espère néanmoins retrouver son emploi... même au SMIC.

    Posté par Amourdedieu, 08 mars 2017 à 21:04 | | Répondre
Nouveau commentaire