like facebook sans pubL'administrateur de ce blog va-t-il se retrouver avec une deuxième plainte pour diffamation et outrage public, déposée par la même personne ?
Après celle concernant le billet et la vidéo parodique sur le blog Gwénaouel Houet, le faux blog du vrai blog du député Guénhaël Huet, (lire ici), cela reste à voir.

De quoi il en retourne ?
Le député sortant Les Républicains Guénhaël Huet, comme chacun sait, se représente aux élections législatives des dimanches 11 et 18 juin 2017 pour un troisième mandat.

facebook page député Guénhaël Huet 15_05_2017 22H00Dans le cadre de la campagne électorale, il a activé le mardi 18 avril 2017 une page Facebook (copie écran à droite) pour promouvoir son site internet www.huet2017.fr ; une page ouverte en complément de ses 2 «journaux» Facebook existants et toujours actifs :

  • «Guénhael Huet» ouvert pour les élections municipales de 2014 avec 25 amis
  • et «Guénhaël Huet» créé après les élections de 2014 avec 2.452 amis (au 15/05/2017, 20h00).

Le problème, c'est que le nombre de «like» ou de mentions «j'aime» ou de «fans» [ces 3 termes recouvrent la même chose, NDLR] de sa page est manifestement et anormalement trop élevé.

Avant de démontrer cette incohérence, on rappellera brièvement ce qu'est Facebook pour les béotiens.

Facebook est un réseau social sur internet.
Il est le réseau le plus important au monde surclassant Google+, Twitter, Instagram, ... avec son 1,23 milliard d'utilisateurs actifs quotidiens, dont 20 millions en France (source : ici).

député Guénhaël Huet page facebook web législatives 2017Facebook propose aux utilisateurs deux comptes : le «journal» et la «page».
Si le «journal» est à destination des particuliers axé sur le partage d'informations plus ou moins personnelles et l'interaction entre "amis", sans vocation commerciale, la «page», elle, s'adresse aux professionnels (entreprises, organisations), aux associations, et parfois aux particuliers, le tout en vue de promouvoir biens ou services et/ou de valoriser la notoriété d'une marque ou d'une personne.

Dans ce dernier cas, il est important que la page soit connue et reconnue. Et obtenir dans le jargon Facebook un maximum de mentions «j'aime».
Car plus une page est «likée», plus elle a de fans (ceux qui ont aimé), plus elle sera consultée par un effet dynamique.
Et engendrera (in)directement du business ou/et de la notoriété pour le professionnel ou le particulier.

Le problème est que s'il est facile et rapide - quelques minutes suffisent - de créer une page Facebook, la promouvoir auprès d'un large public est plus compliqué et nécessite plus de temps.
Mais Facebook et d'autres sociétés sur internet ont la solution pour booster la notoriété d'une page tout juste créée ou qui stagne en fréquentation.
Laquelle ?
L'achat de mentions «j'aime», pardi !
Et avec «de vrais comptes utilisateurs actifs et certifiés français» promettent les entreprises proposant ce service.
Les prix ?
lls sont en fonction du nombre de fans/like/mentions «j'aime» que le client souhaite acheter.
A titre d'exemple (source : ici) :

  • 100 fans : 15€ HT
  • 500 : 69€ HT
  • 700 : 99€ HT
  • 1.000 : 129€ HT
  • 2.000 : 219€ HT
  • 3.000 : 349€ HT
  • 5.000 : 499€ HT
  • 10.000 : 899€ HT
  • 15.000 : 1.299€ HT

page facebook député candidat Guénhaël Huet statistiques législatives 2017 15_05_2017 20h00Ceci dit, plutôt écrit, on comprend mieux comment une page activée seulement il y a à peine un mois (le 18 avril 2017 précisément, en remontant le mur de la page) par le député sortant Guénhaël Huet en vue de promouvoir sa campagne totalise aujourd'hui (lundi 15 mai à 20h00) déjà 3.832 «like» ou de «fans». (cf. copie d'écran à droite)
Sans remettre en question la notoriété de la personnalité politique qui n'a pas toute de même une envergure nationale, il est tout simplement hautement improbable sinon impossible que 3.832 personnes physiques aient consulté et "aimé" cette page en si peu de temps.
L'explication de ce phénomène est des plus simples : le candidat a acheté plusieurs milliers de mentions «j'aime» pour ne pas présenter une page de campagne électorale vide de «fans».

Sur une page Facebook, si tout utilisateur lambda peut consulter le nombre de mentions «j'aime» dans la rubrique idoine (colonne de droite), il n'est pas possible d'analyser l'exhaustivité et l'origine des «like» sauf si vous êtes l'administrateur, l"propriétaire" de la page.
Impossible alors de vérifier si les 3 milliers et plus de fans en sont de véritables ou seulement des fans "achetés" originaires des quatre coins de France sinon de la planète.

En l'absence, plusieurs faits font douter du nombre réel de vrais fans pour une jeune page Facebook.

  1. Guénhaël Huet n'est plus que député et conseiller municipal d'opposition depuis qu'il a perdu la mairie aux élections municipales de mars 2014 à Avranches et qu'il n'est plus à la tête de l'exécutif de la nouvelle intercommunalité.
    Qui dit député, dit représentant de la nation. Seulement l'intéressé n'a pas une envergure politique nationale comme peuvent l'être ses collègues parlementaires Philippe Gosselin ou Stéphane Travert, députés ou Philippe Bas ou Jean Bizet, sénateurs de la Manche.
    Ses seules prises de position qui ont eu un impact national sont à mettre à son passif.
    On mentionnera parmi d'autres son amendement col blanc en juin 2014 (lire ici) ou son tweet au relent raciste en juin 2016 (lire ) qui ont défrayé la chronique et suscité la polémique en France.
    Dans ces conditions, personnalité mineure de la vie politique française, Guénhaël Huet ne peut compter sur une base importante de supporters locaux, régionaux et nationaux qui pourraient expliquer un nombre de fans aussi important et aussi rapidement sur sa page Facebook.
  2. journal facebook député candidat Guénhaël Huet statistiques législatives 2017 15_05_2017 20h00nous avons vu que le journal Facebook de Guénhaël Huet existe depuis plus de trois ans (2014) et rassemble 2.452 amis au 15/05/2017, 20h00 (copie écran à droite) quand sa page, créée il y a moins d'un mois, compte 3.858 fans, soit 1406 de plus ...
  3. 3.832 fans actuels de la page de Guénhaël Huet en 4 semaines (28 jours) représente en moyenne 137 fans de plus par jour. C'est possible??
  4. Peu probable. Car depuis le mardi 2 mai 2017 date la découverte de l'anomalie, soit 15 jours après le début d'activité du compte (18 avril), un relevé de nombre de de mention «j'aime» a été fait quasi-quotidiennement (cf. infographie ci-dessous).
    facebook Guénhaël Huet page stats 02_05_2017 17h00Qu'en ressort-il ?
    Entre le premier relevé le mardi 2 mai avec 3.859 mentions «j'aime» / fans (copie d'écran à droite) et le dernier en date (lundi 15/05/2017, 20h00) avec 3.832 like, le nombre de fans n'augmente pas dans les proportions des 2 premières semaines, pire il baisse de 27 fans sur la période.
    Ainsi si l'on rapporte le nombre de 3.859 fans aux 15 jours correspondant à la période du 18 avril, date d'"activation" de la page, au 2 mai, date du premier relevé, le résultat est de 257 fans supplémentaires en moyenne par jour,  ...
  5. page facebook avranches infos statistiques législatives 2017 15_05_2017 20h00Pour enfoncer le clou, la page hautement active et actualisée Facebook du blog avranches infos créée le 27 mars 2014, compte à ce jour 3.310 mentions «j'aime» en plus de trois ans (copie d'écran à droite).
    Toujours à rapporter au 3.832 fans de la page de Guénhaël Huet en 4 semaines (+522 fans).
  6. ...

Pour toutes ces raisons, il est permis d'être perplexe et de mettre en doute les milliers de like de la page du député sortant, vraisemblablement artificiels, non liés à l'action de l'utilisateur après avoir consulté et "aimé" la page.
Des milliers de fans achetés en gros sur internet.

infographie stats like page Facebook député Guénhaël Huet mai 2017Sauf que cette manipulation grossière, si elle n'est pas illégale, n'est pas très honnête.
Il s'agit d'une tricherie en bonne et due forme : l'achat par une personnalité politique de fans pour gonfler l'audience de la page pour lui donner plus l'importance et de notoriété en pleine campagne électorale.

Et pas très futé pour son auteur. N'importe qui sans être un professionnel des réseaux sociaux aurait découvert cette supercherie à plus de 300€ HT maxi, soit moins d'un euro le like.

Et le pire, cet achat de fans sera vraisemblablement remboursé avec de l'argent public.
En effet cette page facebook ayant été spécialement créée pour les besoins la campagne des élections législatives du candidat, la facture du service pour promouvoir cette page sera vraisemblablement intégrée aux comptes de campagne et remboursée puisque le candidat obtiendra au premier tour un score supérieur vraisemblable à 12,5% des inscrits.
Scandaleux, non?

Alors qu'Emmanuel Macron vient juste élu et investi Président de la République, on espère que sa grande loi promise sur la moralisation de la vie politique interdira ce genre de pratique et bien d'autres telles l'embauche de membre de la famille en qualité d'assistant parlementaire** ou l'interdiction du cumul de plus de trois mandats identiques successifs.

Pour conclure, vue la baisse constante de nombre de mention «j'aime» de la page, peut-être serait-il judicieux de racheter un lot de 100 «like» à 15€ ... ?


renvoi :
* lire ici ou
** lire

NB le titre du post « nombre de fans sur une page facebook d'un candidat aux législatives 2017 dans le sud Manche - sincérité ou duplicité ? » fait écho, chacun aura reconnu, au fameux tweet du député Huet du 19 juin 2017 :


Monsieur X aka François Groualle - avranches infos
Twitter • Facebook (page) • Google+ • Tumblr • Instagram • youtube • dailymotion